/news/health
Navigation

Les premières cliniques d’hiver ouvrent leurs portes

Coup d'oeil sur cet article

Promises par la ministre McCann afin de désengorger les urgences des hôpitaux, les premières cliniques d’hiver ont ouvert leurs portes à Montréal lundi, tandis que d’autres devraient suivre au cours des prochains jours ailleurs au Québec.  

Six cliniques de la métropole ont commencé à offrir des plages horaires étendues afin de traiter les Québécois frappés par la grippe, la gastro-entérite et autres maladies hivernales. Il s’agit du CLSC de Saint-Louis-du-Parc, du Centre médical métro Monk, de la Clinique médicale Angus, de la Polyclinique Levasseur, du Centre médical Hochelaga et de la Clinique médicale Maisonneuve-Rosemont.

Appelées «cliniques de grippe» dans le passé, l’ajout de disponibilités dans le réseau de première ligne vise à soulager les urgences des hôpitaux, particulièrement débordées durant les mois d’hiver. «Ce sont des cliniques qui existent déjà, mais qui vont offrir davantage de disponibilités de médecins, d’infirmières, pour voir des personnes qui ont des problématiques mineures, expliquait la ministre de la Santé, Danielle McCann la semaine dernière. Ça peut être la gastro, ça peut être la grippe ou d’autres problématiques mineures pour lesquelles les gens n’ont pas besoin d’aller à l’urgence.»

Lundi, la plupart des urgences de Montréal affichaient des taux d’occupation excédant 100 %. La situation était la même dans les régions de Lanaudière et des Laurentides, notamment.

Ressources supplémentaires

Pour la Clinique médicale Maisonneuve-Rosemont, une «super-clinique» déjà ouverte douze heures par jour, l’ajout de disponibilités se traduira par la présence d’un médecin supplémentaire en soirée. «On augmente l’effectif médical dans les plages horaires qui sont déjà étendues de 8 : 00 à 20 : 00», explique le médecin responsable pour le GMF-R Maisonneuve-Rosemont, le Dr Réal Barrette. La clinique devra également ajouter une infirmière de plus afin de procéder au triage des patients supplémentaires.   

Même son de cloche au Centre médical métro Monk, où les médecins ajouteront des plages horaires afin de voir une vingtaine de patients de plus par jour.

Si l’ouverture des cliniques d’hiver survient en pleine saison de la grippe cette année, la nouvelle ministre de la Santé promet que celles-ci seront actives dès le mois de décembre et jusqu’en avril à compter de l’an prochain.