/entertainment/shows
Navigation

Vers de la porno subventionnée?

Anne-Marie Losique favorable à une aide financière

Anne-Marie Logique
Photo Chantal Poirier Anne-Marie Losique et Gregory Dorcel, directeur général du groupe Marc Dorcel, avec qui elle a lancé la chaîne spécialisée Dorcel TV au Canada et aux États-Unis.

Coup d'oeil sur cet article

Les productions pornographiques recevront-elles un jour le soutien financier du gouvernement ? C’est ce que souhaite Anne-Marie Losique. « Les films pour adultes sont un genre très populaire, ils devraient être subventionnés comme les films traditionnels », avance-t-elle.

« En Allemagne, un groupe de féministes veut que les films adultes soient subventionnés. Et le gouvernement en parle ouvertement. Je ne sais pas si ça va se faire, mais c’est un débat intéressant à avoir », poursuit l’animatrice et femme d’affaires.

  • ÉCOUTEZ l’entrevue d’Anne-Marie Losique et de Gregory Dorcel à l’émission On n’est pas obligé d’être d’accord:

 

En effet, le Parti social-démocrate allemand proposait récemment que l’État accorde des subventions à une pornographie féministe, riposte à la pornographie classique véhiculant, selon lui, plusieurs stéréotypes féminins.

Une percée aux États-Unis

Devenue un joueur majeur dans la distribution de divertissement pour adultes jusque chez les Américains, la compagnie d’Anne-Marie Losique, Vanessa Media, lançait plus tôt ce mois-ci la nouvelle chaîne spécialisée Dorcel TV à travers le Canada et les États-Unis.

Déjà disponible au Québec depuis l’automne dernier, elle propose du contenu entièrement signé Marc Dorcel, chef de file en matière d’érotisme européen s’étant démarqué par sa « porno chic » avec son esthétique visuelle particulièrement léchée. Pour Gregory Dorcel, directeur général du groupe Marc Dorcel, l’alliance avec Anne-Marie Losique allait de soi afin d’effectuer cette percée nord-américaine.

« Au-delà d’être une businesswoman fantastique, Anne-Marie Losique est une femme de contenu, une femme qui a toujours la volonté et le souci de faire plaisir à son public. Déjà ça, c’est assez rare dans notre industrie. Les métiers reliés à l’érotisme et au sexe sont souvent des métiers d’opportunisme, et avec des visions à court terme, plutôt qu’à long terme », explique l’homme d’affaires débarqué à Montréal pour l’occasion.


♦ Le lancement sera souligné officiellement jeudi soir lors d’une soirée au club Bord’Elle de Montréal, en compagnie d’Anne-Marie Losique, Gregory Dorcel et Cléa Gauthier, égérie de la marque Dorcel.