/news/society
Navigation

#10yearchallenge: son photomontage fait le tour du monde rapidement

Il sensibilise les internautes au réchauffement climatique

Nicolas Bilodeau montre son statut Facebook qui a fait réagir des centaines de milliers de personnes.
Photo Agence QMI, Simon Clark Nicolas Bilodeau montre son statut Facebook qui a fait réagir des centaines de milliers de personnes.

Coup d'oeil sur cet article

Un Québécois a profité d’un phénomène viral sur les réseaux sociaux pour lancer un message environnemental et a récolté des centaines de milliers de réactions de partout sur la planète.

 

Il y a quelques jours, le défi 10 ans (#10yearchallenge) faisait son apparition sur les réseaux sociaux.

Celui-ci suggérait aux internautes de prendre une photo d’eux en 2009 et de l’apposer aux côtés d’un cliché datant de 2019, afin de constater leur évolution.

Nicolas Bilodeau, un spécialiste des communications et du marketing, a vu dans ce défi une belle occasion pour faire réagir les gens.

« Je considérais que c’était plus important que de partager des photos de mon visage », confie-t-il.

Le résident de Québec a donc choisi deux images provocatrices. La première illustre un énorme glacier et la deuxième un tout petit îlot de glace. Ces dernières suggèrent que les 10 dernières années ont fait fondre la glace.

« Je me suis demandé ce que je pouvais faire pour susciter des réactions et lancer un message en une seconde, raconte l’homme de 31 ans. L’intention n’était pas de dire que c’était insignifiant de partager sa propre photo. »

Images fortes

Les deux clichés sélectionnés n’ont rien de scientifique. Il ne s’agit pas du même glacier.

« Je ne trouvais pas de photos de 2009 et de 2019. J’ai réfléchi à la façon dont fonctionnaient les réseaux sociaux. Ça se propage vite et les gens ne réfléchissent pas. Ils réagissent en une seconde. J’appellerais ça de la désinformation positive, explique M. Bilodeau, en riant. On comprend le message même si ce n’est pas le même endroit spécifique. »

Lundi, l’Agence France-Presse présentait d’ailleurs des avis d’experts selon lesquels la glace de l’Antarctique fondait plus vite que jamais, environ six fois plus qu’il y a 40 ans.

Leurs recherches ont permis de déterminer qu’entre 1979 et 1990, l’Antarctique avait perdu en moyenne 40 milliards de tonnes de masse glaciaire par an.

À partir de 2009, jusqu’en 2017, c’est passé à 252 milliards de tonnes chaque année, peut-on lire.

Ampleur disproportionnée

Le collage de M. Bilodeau a fait le tour du monde. Mercredi en début de soirée, on comptait pas moins de 280 000 partages et 343 mentions « J’aime » de sa publication sur Twitter, ainsi que respectivement 146 000 et 23 000 sur Facebook.

Des personnalités publiques comme Nicole Richie étaient du nombre. Elle possède plus de 4,3 millions d’abonnés sur Instagram.

Jamais M. Bilodeau n’aurait pensé que l’histoire prendrait une telle ampleur, lui qui tentait simplement de faire réagir et réfléchir quelques amis.

« Ce serait mentir que de dire que je croyais que ça allait être aussi gros. Si ça peut faire réfléchir seulement une personne, tant mieux. »