/news/politics
Navigation

Legault demande à Trudeau une déclaration de revenus unique

Le PM du Canada, qui était contre l’idée, va y réfléchir, selon le PM du Québec

François Legault et Justin Trudeau se sont rencontrés hier en marge d’une retraite du Conseil des ministres fédéraux à Sherbrooke.
Photo Charles Lecavalier François Legault et Justin Trudeau se sont rencontrés hier en marge d’une retraite du Conseil des ministres fédéraux à Sherbrooke.

Coup d'oeil sur cet article

SHERBROOKE  |  François Legault demande à Justin Trudeau une déclaration de revenus unique administrée par le Québec, à moins d’un an des élections fédérales.  

• À lire aussi: Rapport d'impôt unique: Carlos Leitao appuie la démarche de la CAQ 

« On a discuté du rapport d’impôt unique, qui serait géré par le Québec. M. Trudeau a dit qu’il regarderait le dossier », a affirmé le premier ministre du Québec jeudi, à la suite d’une rencontre avec M. Trudeau à Sherbrooke. Pour M. Legault, il s’agit d’une promesse électorale.François Legault, fort d’une majorité à l’Assemblée nationale, a fait remarquer que c’est Justin Trudeau « qui a demandé une rencontre ». Il a rappelé à M. Trudeau « qu’il est temps de passer à l’action ».

Le premier ministre canadien et ses ministres sont en retraite en Estrie pour faire le point sur les prochaines élections.

Justin Trudeau avait rejeté cette proposition en mai dernier, lorsque l’Assemblée nationale du Québec avait voté une motion unanime pour soutenir une déclaration de revenus unique administrée par le Québec.

« Il y a eu unanimité à l’Assemblée nationale ? Mon Dieu, ça n’arrive jamais, ça ! » avait-il ironisé.

« Qu’est-ce qui a changé depuis ? » ont demandé les journalistes à François Legault.

« Vous savez que [le chef conservateur] Andrew Scheer est d’accord avec le rapport d’impôt unique géré par le gouvernement du Québec. Ça change qu’il y a une élection fédérale en 2019. J’ai-tu besoin de vous expliquer ça en détail ? » a-t-il dit.

pertes d’emplois au Québec

Les libéraux fédéraux font toutefois valoir que l’Agence du revenu du Canada a une expertise difficile à remplacer en matière de lutte contre l’évasion fiscale et que 5000 emplois au Québec en dépendent, surtout à Jonquière et à Shawinigan.

François Legault reconnaît que certaines personnes perdraient leur emploi. « C’est certain. Quand on dit qu’il y a 500 M$ de dédoublement, bien, ce sont essentiellement des emplois. Mais si on crée d’autres types d’emplois qui sont plus efficaces, tout le monde est gagnant. Ça donne quoi d’avoir deux groupes d’employés qui font la même chose ? » a-t-il dit. Il suggère plutôt d’investir davantage en éducation.

Les autres partis aussi favorables

En plus du chef conservateur Andrew Scheer, le NPD et le Bloc québécois sont eux aussi favorables à la déclaration de revenus unique.

« Les Québécois sont tannés de devoir remplir deux déclarations de revenus chaque année et de devoir faire affaire avec l’Agence du revenu à Ottawa d’un côté et Revenu Québec de l’autre », avait dit M. Scheer lors d’une tournée du Québec l’été dernier. 

En plus de l’immigration, de l’économie et de la fiscalité, M. Legault doit aborder la question du financement du prolongement de la ligne bleue du métro de Montréal.