/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Cette situation est inacceptable!

Coup d'oeil sur cet article

Mesdames et Messieurs, c’est un scandale. Dans la version américaine du film Les Intouchables, on a demandé à un homme en parfaite santé de jouer le rôle d’un homme handicapé. C’est un cas flagrant d’appropriation corporelle et ça me scandalise.

Non, mais, depuis quand on demande aux comédiens de jouer quelque chose qu’ils ne sont pas ?

Dustin Hoffman N’était pas autiste !

L’heure est grave.

Mais cette situation révoltante ne date pas d’hier.

La liste est longue de ces cas flagrants de comédiens bien portants qui ont volé des emplois à des personnes handicapées ou malades.

Dustin Hoffman dans Rain Man, même pas autiste ! Al Pacino dans Scent of a Woman, même pas aveugle. Jamie Foxx dans Ray, pas aveugle non plus. Dans My Left Foot, Daniel Day-Lewis n’était même pas vraiment atteint de paralysie spasmodique. Il n’a jamais eu à manger sa bouffe en coinçant sa fourchette entre ses deux orteils.

Et Eddie Redmayne dans The Theory of Everything n’était même pas atteint de dystrophie neuromusculaire. C’est un imposteur d’avoir osé jouer Stephen Hawking. Une fois sa scène terminée, il pouvait se lever de son fauteuil roulant et aller danser le tango. Charlize Theron n’était même pas moche et adipeuse, pourtant ils l’ont engagée pour Monster.

Dans De rouille et d’os, Marion Cotillard n’était même pas vraiment amputée des jambes ! On a pris une comédienne qui avait ses deux jambes et on a utilisé des effets spéciaux pour « effacer » ses membres inférieurs. Quel scandale ! C’est pourtant facile à trouver une femme qui a déjà gagné un Oscar et à qui il manque deux jambes !

Combien de temps encore allons-nous tolérer ces cas patents d’appropriation corporelle qui font passer l’appropriation culturelle des Blancs portant des dreads pour de la petite bière ?

Scandales québécois

Au Québec aussi, les exemples abondent. J’ai été proprement révoltée d’apprendre que l’on avait demandé à Marina Orsini de jouer le rôle d’une femme atteinte d’Alzheimer précoce dans la nouvelle série Une autre histoire. Elle ne souffre pas pantoute de pertes de mémoire : la preuve, elle a été capable de se souvenir de tout son texte !

Guillaume Cyr a joué le rôle de Lennie dans Des souris et des hommes chez Duceppe... alors qu’il n’est pas atteint de déficience intellectuelle.

Et on ne peut pas oublier que Garou jouait Quasimodo dans la comédie musicale Notre-Dame de Paris alors qu’il n’était pas bossu !

Ça va faire, là, prétendre être ce qu’on n’est pas !

Comme le disait un chroniqueur (lui-même handicapé) dans une émission d’Offensés permanents à la radio publique : « Si l’interprète non handicapé n’en connaît pas suffisamment sur le sujet, ça peut nuire au rendu final et créer un portrait “distortionné” du handicap ».

Je suis parfaitement d’accord : il n’y a que quelqu’un qui est sourd-muet qui peut jouer un sourd-muet. Le bottin de l’UDA est rempli de comédiens sourds-muets de talent, alors qu’on les engage, bordel !

La mort n’est pas un jeu !

Cette mascarade a assez duré. Il faut faire bouger les choses. Prochaine étape, combattons l’appropriation ultime : battons-nous pour que dorénavant, ce ne soient plus des comédiens vivants qui jouent des morts !

À bas l’appropriation mortuaire !