/sports/hockey
Navigation

Les sourires de retour chez les Ducks d'Anaheim

Nick Ritchie et Ondrej Kase
AFP Nick Ritchie et Ondrej Kase

Coup d'oeil sur cet article

L’épouvantable séquence de 12 défaites des Ducks d’Anaheim étant maintenant terminée, leurs joueurs espèrent bâtir sur leur dernier triomphe et remonter au classement de l’Association de l’Ouest.

En quête d’un premier gain depuis le 17 décembre, la formation californienne a assommé le Wild du Minnesota avec trois buts durant les huit minutes initiales de la rencontre de jeudi. Elle a notamment inscrit deux filets en 11 secondes pour obtenir une victoire de 3 à 0 et revenir au-dessus du seuil de respectabilité; Anaheim (20-19-9) occupait le 10e rang de l’Ouest en date de vendredi.

«C’était bien de sourire à nouveau, c’est certain, a admis le capitaine Ryan Getzlaf au quotidien The Orange County Register. Quand vous pouvez jouer 60 minutes de cette façon, ça fait toute la différence. On a commencé en force et appliqué un bon échec-avant, tout en profitant des chances de marquer qu’on a créées. Et notre gardien [John Gibson] a réalisé des arrêts solides.»

Aussi, il importait de sortir les sentiments négatifs du vestiaire le plus tôt possible.

«Ça faisait longtemps, évidemment. Je crois qu’on en avait assez de perdre et on s’est présenté sur la glace pour jouer de la manière attendue, a ajouté Gibson au site NHL.com. Ce n’est qu’un match, mais on doit s’assurer de ne pas effectuer un pas de recul. Il faut transporter ce succès à notre prochaine partie et conclure ce séjour à l’étranger sur une bonne note.»

Soulagement

Pour sa part, l’entraîneur-chef Randy Carlyle estime que ses hommes pourront jouer avec moins de soucis, puisqu’ils n’entendront plus parler de cette série infructueuse, la pire de l’histoire du club.

«C’est un soulagement pour tout le monde, surtout pour les joueurs. En tenant compte de la frustration vécue à travers des situations précédentes et du manque continuel de résultats gratifiants en dépit de leur passion pour le jeu, sans oublier la nervosité reliée à une avance de trois buts, allions-nous permettre à l’adversaire de combler le retard?», a-t-il dit.

«Toutes ces choses jouaient dans leur tête. Il s’agit d’un immense soulagement et on espère pouvoir emprunter une nouvelle direction et amorcer quelque chose de bien nous donnant une chance de gagner régulièrement.»

Anaheim visitera les Devils du New Jersey, samedi, à Newark.