/lifestyle/sexromance
Navigation

Les hommes multi-orgasmiques

Les hommes multi-orgasmiques
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Est-ce que la possibilité de vivre plusieurs orgasmes un à la suite de l’autre vous semble intéressante ?

S’il est vrai que l’orgasme se retrouve en tête de palmarès dans la recherche du plaisir ultime, imaginez à quel point pouvoir jouir encore et encore peut devenir un objectif tentant pour certains ! Cette quête est-elle réaliste ou relève-t-elle d’une croyance populaire bien installée ?

Comment ?

Et si nous commencions par clarifier ce qu’est réellement l’orgasme ? Ces sensations ressenties peuvent impliquer plusieurs dimensions, c’est pourquoi il est nécessaire de tenir compte de nombreux aspects lorsqu’on tente de définir l’orgasme.

Si l’aspect physiologique semble aller de soi, la réaction orgasmique comporte tout de même plusieurs manifestations variables : « Chez un homme, l’orgasme peut se manifester par des signes généraux comme la rougeur de la peau, une dilatation des pupilles, une augmentation de la fréquence cardiaque, de la tension artérielle, ainsi qu’une contraction du périnée. À l’acmé de l’orgasme se produit l’éjaculation chez 99 % des hommes. Elle est notamment provoquée par la contraction de la prostate et des vésicules séminales et comporte plusieurs saccades, espacées classiquement de 0,8 seconde. [...] Chez une femme, l’orgasme peut se manifester par des signes généraux semblables à ceux de l’homme (couleur de la peau, augmentation de la fréquence cardiaque, de la fréquence artérielle, dilatation des pupilles, contraction du périnée), mais aussi spécifiques, avec les mamelons qui se hérissent. Il existe aussi des signes génitaux : les petites lèvres et le clitoris se gorgent de sang, les parois du vagin gonflent, se gorgent de sang et se lubrifient. » source : Dre Charlotte Tourmente, 20 décembre 2018, Cinq questions sur l’orgasme

Et ces réactions, si variables et parfois si fugaces, laissent peu d’indices.

Pour Luc, un lecteur de 24 ans, les réactions physiologiques l’ont induit en erreur plusieurs fois : « J’ai toujours eu de la difficulté à être à l’écoute de mon corps. Quand je ressens une grande excitation, mon cœur bat trop vite et je perds complètement le contrôle. J’éjacule beaucoup trop vite et aussitôt un sentiment de profonde déception m’envahit. Je ne peux jamais dire que je suis heureux de jouir, ça n’arrive pas comme je veux. Alors imaginez, pour moi c’est impensable d’avoir des orgasmes multiples, si je pouvais au moins en avoir un qui me satisfait je serais déjà très heureux ! »

Vient ensuite l’aspect subjectif de l’orgasme, plus complexe encore puisqu’il relève de critères difficilement mesurables. Effectivement, une grande part de l’orgasme est occupée par ce que ces sensations provoquent dans la tête – c’est ce qui correspond entre autres à s’abandonner au plaisir.

Pour un homme, vivre des orgasmes multiples demande donc une grande connaissance de soi, une belle capacité à moduler son excitation et une étonnante aptitude à jouir avant d’éjaculer (en empêchant celle-ci d’arriver, des hommes parviennent à obtenir des orgasmes multiples).

Critères importants

Celles et ceux qui me connaissent savent que je suis la première à vous suggérer de vous éloigner rapidement de ce désir de vouloir mettre de l’avant l’aspect « performance » de la sexualité. L’orgasme multiple pour l’homme ne doit donc pas devenir un objectif à atteindre, mais plutôt un plaisir envisageable. Pour ce faire, voici quelques suggestions :

  • Faites du repérage en solo, histoire de vous rapprocher davantage de vos réactions corporelles et de les titiller davantage ;
  • Musclez votre périnée