/weekend
Navigation

Alexandre Désilets lance l’année musicale québécoise

Coup d'oeil sur cet article

Et voilà. C’est donc le chanteur Alexandre Desilets qui décolle le premier du peloton dans cette course des parutions majeures locales nous menant, à la fin de l’année, à la sempiternelle liste des incontournables musicaux de 2019.

Alexandre Désilets

Photo courtoisie

★★★

Extravaganza

Est-ce qu’Extravaganza se retrouvera sur ces palmarès ? Trop tôt pour le dire évidemment (sans compter que la présente offrande du monsieur est, en fait, un maxi), mais – premier constat – Désilets se déhanche ici... sagement.

(Presque) retour aux sources

OK. Sans vraiment parler de « retour aux sources », Extravaganza est tout de même plus près de Fancy Ghetto (2014) et La garde (2010) que son plus récent – et plus lascif – Windigo (2016).

Bref, Désilets se remet aux rythmes plus dansants, électro pop (la pièce-titre et Mon démon, sûrement une des meilleures pièces de l’œuvre, viennent en tête). L’artiste glisse même vers le funk (Dis-moi oui en témoigne).

Grand bien lui fasse.

Mais...

Avec un peu (trop) de retenue

Bien qu’admirablement produit, ce EP s’avère plutôt sage considérant le genre de prédilection et ce qui se fait dans le domaine depuis.

C’est connu, Désilets est une bête de scène et le relâchement, le goût du danger même, qui l’habite sous les feux ne s’entend malheureusement pas sur ce disque au titre et au style musical qui invite, justement, à la débauche.

Sans être une déception (loin de là), je m’attendais à plus d’extravagance, justement.

Sharon Van Etten

Photo courtoisie

★★★★

Remind Me Tomorrow

Et de cinq pour l’autrice-compositrice-interprète rock indé du New Jersey... et quel disque c’est ! Tout d’abord, Van Etten se détache de sa discographie actuelle dès la seconde pièce de Remind Me Tomorrow pour adopter des sonorités définitivement plus électro, puis « dronesque » sur la suivante. Encore mieux : ce beau risque qu’est cette nouvelle direction musicale sied bien à l’interprétation – toujours relevée – de la dame. Les fans de Florence & The Machine, voire les nostalgiques de The Postal Service, devraient tendre l’oreille.

Alicia Deschênes

Photo courtoisie

★★★

Comme June aime Johnny

Bien que son nom soit méconnu du grand public (c’est son premier album, après tout), Alicia Deschênes s’entoure déjà bien (l’auteur-compositeur-interprète Daran signe le LP en sa compagnie) et, surtout, livre la marchandise. Œuvre folk pop qui plaira notamment aux fans de Safia Nolin (pour les textes, surtout), Vincent Vallières (pour le chant), voire Marie-Pierre Arthur (au niveau des ambiances), Comme June aime Johnny ne se distingue pas de la « compétition » dans ce même sillon, mais demeure très sympathique. Une artiste à surveiller.

Laurence St-Martin

Photo courtoisie

★★★

Fille des îles

Autrice-compositrice-interprète originaire de Saint-Ignace-de-Loyola, Laurence St-Martin propose un premier album country pop quand même prometteur. Tout d’abord, le pot : l’œuvre – signée par le réalisateur et guitariste de Bobby Bazini – est tellement léchée qu’elle va jusqu’à miner la candeur de la chanteuse (bien en voix, dois-je ajouter). Côté textes, c’est au service des mélodies (et des radios pendant qu’on y est). Outre l’ambiance « stratégique » se dégageant de la production, un fait demeure : Laurence St-Martin fera jaser.

Coup de coeur

GAME GENIE SOKOLOV

Photo courtoisie

★★★½

Insert Disk 02

Non content de ne pas se laisser étiqueter facilement – l’artiste est musicien, drag queen et animateur radio, notamment –, Game Genie Sokolov lance un premier album dans un style incroyablement niché au Québec : le chiptune (ou « la musique de jeux vidéo rétro » si vous préférez). Au-delà de la nostalgie se dégageant de ce LP (les propriétaires de Sega Genesis vont capoter), GGS a l’intelligence de pousser plus loin, de susciter de véritables émotions (Ice Land, par exemple, est inquiétante... mais aussi sensuelle) et de flirter avec des genres plus à la mode comme le chillwave à l’occasion. Vous l’aurez deviné, c’est très intéressant.