/news/green
Navigation

Tempête historiquement froide: du jamais vu en près de 100 ans

Avec 23 centimètres et un mercure de -16 °C, Montréal a connu dimanche sa tempête la plus froide depuis 1920

Coup d'oeil sur cet article

Il faut remonter à 1920 pour voir autant d’accumulation de neige par une journée aussi froide que celle de dimanche à Montréal. 

À 19 h dimanche, la métropole avait reçu 23 cm de neige, alors que le thermomètre n’avait pas affiché plus de -16  degrés Celsius.

« Plus de 20 cm avec un mercure sous les -15 °C dans la grande région de Montréal, ça ne s’était pas vu depuis 1920 », affirme Alexandre Parent, météorologue chez Environnement Canada.

Cette scène a été vue peu partout au Québec dimanche. Ibrahim El-Helou, un bon samaritain, aide un automobiliste coincé dans la neige sur la rue Sainte-Catherine, à Montréal.
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits
Cette scène a été vue peu partout au Québec dimanche. Ibrahim El-Helou, un bon samaritain, aide un automobiliste coincé dans la neige sur la rue Sainte-Catherine, à Montréal.

« C’est un peu hors de l’ordinaire, surtout pour l’extrême sud de la province. On est plutôt habitué ici à avoir de la neige à -5 ou à -10 °C. »

En 1920, Montréal avait reçu plus de 30 cm de neige et le mercure avait affiché au maximum -19 °C.

Visibilité réduite, chaussée glacée, sorties d’autoroute enneigées, il valait mieux éviter de s’aventurer hors de chez soi dimanche.

« Je n’avais jamais vécu cela avant. C’est vraiment intense », relate Bruno Junquiaria, un étudiant brésilien qui vit son premier hiver et qui s’en allait skier.

Des sorties de route

Sur les autoroutes du grand Montréal, la chaussée était enneigée et la visibilité réduite par endroit. Des dizaines de sorties de route ont été dénombrées.
Photo Agence QMI, Mario Beauregard
Sur les autoroutes du grand Montréal, la chaussée était enneigée et la visibilité réduite par endroit. Des dizaines de sorties de route ont été dénombrées.

Le ministère des Transports du Québec et la Sûreté du Québec dénombraient des dizaines de sorties de route, accrochages et tamponnages, même si la majorité des routes étaient désertes.

La poudrerie causée par les rafales frôlant les 70 km/h et les abrasifs inefficaces en raison du mercure oscillant entre -15 et -20 °C ont provoqué la perdition de plusieurs.

« C’est bien souvent des gens qui n’adaptent pas leur conduite aux conditions routières », souligne le sergent Claude Denis, de la SQ.

Dans la plupart des cas, les autorités relevaient des dégâts matériels et des blessures mineures.

Mais peu de voitures

Le ministre des Transports, François Bonnardel, avait même suggéré aux citoyens de rester au chaud.

« Le mot d’ordre a été suivi, ajoute Jean-Pierre Brabant, du Service de police de la Ville de Montréal. Il y avait très peu de voitures sur les routes. »

Un homme déneige son auto prise dans un banc de neige au centre-ville de Montréal.
Photo Agence QMI, Toma Iczkovits
Un homme déneige son auto prise dans un banc de neige au centre-ville de Montréal.

Ceux qui devaient sortir ont toutefois dû composer avec le déneigement parfois inégal de la métropole.

« Il faut bien aller travailler, même si ça risque d’être une journée assez tranquille merci », racontait Aurélie Tremblay, une serveuse du centre-ville de Montréal, en s’engageant sur un trottoir enneigé.

Parlant de restaurants, ceux du Vieux-Montréal étaient pour la plupart déserts... sauf s’ils présentaient les finales d’association du football américain.

« On a eu 58 annulations sur 90 réservations [dimanche] », a mentionné une employée à la réception du Keg Steak House, situé sur la rue Saint-Paul Est.

Environnement Canada prévoit encore de 1 à 2 cm de neige intermittente et de la poudrerie par endroits lundi, accompagnés d’une température variant entre -13 °C et -20 °C.

À Montréal, le chargement de la neige commencera ce soir, 19 h. La Ville conseille d’utiliser le transport en commun.

– Avec la collaboration de Jonathan Tremblay, Jessica Lapinski, Arnaud Koenig-Soutière et de l’Agence QMI

Des bons samaritains

Photo Jonathan Tremblay

Même s’ils venaient de disputer un tournoi de hockey à Alma, les joueurs des Hawks de Centre-Sud à Montréal, exténués, n’ont pas hésité à aider notre journaliste enlisé dans la neige.

Dans le quartier Centre-Sud, quatre habitants de la coopérative Aux Portes du Quartier s’affairaient à déneiger à la pelle.

« Notre souffleuse est brisée et c’est la première grosse bordée. Ici, on s’entraide jusque dans le déneigement », a lancé Annie Tousignant, reprenant son souffle.