/sports/hockey
Navigation

Martin St-Louis devient consultant pour les Blue Jackets

Martin St-Louis devient consultant pour les Blue Jackets
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Martin St-Louis est officiellement de retour dans la Ligue nationale de hockey (LNH). Le Québécois a été embauché comme consultant par les Blue Jackets, a annoncé l’équipe de Columbus, lundi.

«C’est un grand honneur d’avoir la chance de travailler avec les Blue Jackets, a expliqué St-Louis via le site internet de sa nouvelle organisation. J’aime sincèrement le hockey. J’entraîne mes garçons depuis ma retraite, alors je suis excité de pouvoir partager mes expériences tout en continuant d’entraîner mes enfants. J’ai hâte de me mettre au boulot avec le personnel d’entraîneurs et les joueurs à Columbus.»

Intronisé au Temple de la renommée du hockey en 2018, le Québécois a évolué dans la LNH de 1998 à 2015 et a porté les couleurs des Flames de Calgary, du Lightning de Tampa Bay et des Rangers de New York. Il a amassé 391 buts et 642 mentions d’aide pour 1033 points en 1134 joutes.

«Marty St-Louis a fait sa place au Panthéon grâce à sa détermination, son ardeur au travail et sa compréhension exceptionnelle de la façon jouer la "game"», a indiqué l’entraîneur-chef des Jackets, John Tortorella.

Ce dernier a été l’entraîneur de son nouvel associé de 2000 à 2008 lorsqu’il dirigeait la formation de Tampa. Les deux hommes ont d’ailleurs remporté la Coupe Stanley avec le Lightning lors des séries de fins de saison en 2004.

«Nous travaillons toujours à définir son rôle, a ajouté Tortorella. Il a tellement de connaissance sur le hockey et c’est ce qu’il faut pour connaître du succès, individuellement et en tant que collectif. Il sera un grand atout pour nos joueurs.»

Jamais repêché et formé à l’Université du Vermont, St-Louis a fait sa place dans la LNH à une époque où les patineurs de sa stature (5 pi 8 po) avaient peu de chance de se faire valoir. Le natif de Laval a été un pionnier et a dominé, comme le démontrent ses deux trophées Art Ross (2003-2004, 2009-2010), remis au meilleur pointeur de la LNH.

Habitant au Connecticut, St-Louis ne sera pas avec l’équipe à plein temps. Il rencontrera d’ailleurs les joueurs pour la première fois après le retour de la pause du match des étoiles.

«Ce sera une bonne occasion de rencontrer les gars, d’avoir une bonne impression de comment ils font les choses, de commencer le travail et d’ajouter mon grain de sel à leur bonne saison, a affirmé St-Louis au site web de la LNH.

Cette nouvelle aventure se veut un premier pas dans le domaine du "coaching" pour celui qui se soit un jour être entraîneur à temps plein.

«Je pense que j’adorerais faire ça à temps plein éventuellement, a dit l’ancien numéro 26. Pour le moment, c’est l’occasion pour moi de voir si c’est quelque chose que j’aime.»