/finance/business
Navigation

Les Chemins de fer fédéraux de Suisse: pas de nouveaux trains tant que Bombardier ne réglera pas les problèmes

Les Chemins de fer fédéraux de Suisse: pas de nouveaux trains tant que Bombardier ne réglera pas les problèmes
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Chemins de fer fédéraux (CFF) de Suisse ne mettront aucun nouveau train de Bombardier en service tant que les problèmes de ceux qui sont sur les rails ne seront pas réglés.

Cette position annoncée aujourd'hui pourrait retarder la livraison des 62 trains à deux étages FV-Dosto, ce qui pourrait influer sur les flux de trésorerie de l’entreprise basée au Québec.

Toutefois, une porte-parole de Bombardier a dit à Reuters que ces pépins en Suisse ne changeraient pas significativement les perspectives des fonds de roulement. L’entreprise estime que ces problèmes, qui concernent notamment des portes et des marches électriques coulissantes, seront résolus d’ici quelques semaines.

Les CFF avaient critiqué publiquement Bombardier à la suite des premiers mois d’exploitation de 12 trains FV-Dosto, mentionnant que la «fiabilité est insatisfaisante». Ceci avait causé des retards et des annulations de trains.

Le directeur de Bombardier Suisse, Stéphane Wettstein, avait défendu ses appareils livrés avec du retard.

«Le FV-Dosto n'est pas un train défaillant. C'est un centre de données mobile avec de nombreuses innovations qui fonctionnent bien, a-t-il dit la semaine dernière dans les pages des journaux du groupe CH Media. Tous ces problèmes peuvent être résolus, mais il faut du temps.»

Bombardier avait décroché ce contrat de 1,9 milliard de francs suisses (2,54 milliards de dollars) en 2010. Les premiers trains devaient être livrés en 2013, selon la Radio Télévision Suisse.

Les trains de Bombardier ont aussi connu des problèmes techniques à New York récemment.