/news/education
Navigation

Pas de maternelle 4 ans près des garderies et des CPE

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault lâche du lest : il n’implantera pas de maternelle 4 ans dans chaque école et évitera d’en installer près des garderies et des CPE.  

«L’objectif du gouvernement est vraiment d’offrir la prématernelle 4 ans à tous les enfants du Québec. Je vais reformuler pour être très précis : c’est que la possibilité existe partout au Québec. Maintenant, on sait que ce n’est pas tous les parents qui vont décider d’envoyer leurs enfants dans une prématernelle 4 ans, donc il n’y en aura pas à tous les coins de rue», a confié à notre Bureau parlementaire le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe.  

Depuis des mois, la faisabilité de la promesse de la CAQ d’élargir l’offre de maternelle 4 ans à tous les enfants de la province est mise en doute. Ne pas nuire  

Le ministre caquiste assure que les nouvelles classes seront installées de manière à ne pas nuire aux garderies et CPE existants.  

«L’objectif, ce n’est pas de faire exprès pour ouvrir une prématernelle 4 ans en face d’un CPE, insiste-t-il. Si vous avez, à titre d’exemple, vingt écoles dans une municipalité. Si on a besoin d’ouvrir quatre prématernelles 4 ans, dans quelles écoles est-ce que ce serait plus efficace de le faire en considérant les services de garde à l’enfance qui existent déjà, en considérant les CPE et les garderies qui existent déjà aux alentours?»  

Mathieu Lacombe ne s’en cache pas, la dernière chose qu’il souhaite, c’est d’avoir à conjuguer avec des fermetures de garderies ou de CPE en raison d’une mauvaise planification du déploiement des classes de maternelle 4 ans.  

Il assure toutefois que cette situation n’arrivera pas, puisqu’il travaille en étroite collaboration avec son collègue à l’Éducation, Jean-François Roberge.  

Les CPE inquiets  

La directrice générale de l’Association québécoise des CPE (AQCPE), Geneviève Belisle, craint que l’ouverture de classes de maternelle 4 ans ne «fragilise» des installations, notamment en région.  

L’Association a d’ailleurs produit un document de comparaison entre les services offerts par un CPE et la maternelle 4 ans pour aider les parents dans leur réflexion.  

On y précise notamment qu’un CPE offre 11 heures de service par jour aux parents, alors que la maternelle 4 ans n’en offre que 5. Le document stipule également qu’une éducatrice en CPE a dix enfants à sa charge, alors que l’enseignant d’une maternelle 4 ans s’occupe de 17 bambins.  

«Considérant que les ratios sont plus élevés, est-ce qu’on pense que du point de vue de la qualité, c’est la meilleure manière d’accompagner les enfants?» demande Mme Belisle.  

Le ministre Mathieu Lacombe s’est bien gardé de critiquer cette initiative de l’AQCPE. Il signale toutefois qu’il est «inexact» d’évoquer un ratio de 1 pour 17 dans les futures classes de maternelles 4 ans. Comme c’est déjà le cas à l’heure actuelle, les enseignants pourront compter sur une éducatrice à mi-temps pour les épauler, a-t-il dit.