/travel/destinations/quebec
Navigation

Cette auberge de jeunesse cachée dans un ancien couvent est la parfaite escale dans Charlevoix

Coup d'oeil sur cet article

 Il y a beaucoup de beaux hébergements dans Charlevoix: des chalets de luxe, des repères scandinaves, des dômes hyper design... Mais saviez-vous qu’il y avait aussi une auberge de jeunesse cachée dans un ancien couvent? Pour un séjour vraiment pas cher et complètement différent, c’est là qu’il faut aller. 

 L’Auberge des Balcons de Baie-Saint-Paul, qui a ouvert ses portes il y a un an et demi, propose des dortoirs et des chambres individuelles dans ce qui était autrefois le Couvent des Petites Franciscaines de Marie.  

 Le bâtiment historique, qui comprend plusieurs pavillons, a appartenu à la congrégation jusqu’en 2016. C’est ici que les jeunes sœurs étaient autrefois formées et qu’elles prononçaient leurs vœux, et c’est ici également qu’elles venaient passer leurs vieux jours. 

 Les petites chambres de l’auberge, d’ailleurs, se situent dans l’ancien hôpital du couvent (un détail qu’il vaut mieux oublier quand on se lève au milieu de la nuit pour aller se prendre un p’tit verre d’eau au bout du corridor...).  

 Le salon communautaire, lui, prend place dans une ancienne chapelle, qu’on a meublée de sofas vintage et de chaises berçantes et dans lequel on découvre une bibliothèque entière de vieux films en cassette VHS. 

 Selon Rémy Couture, directeur de l’Auberge des Balcons, le côté rétro et historique de l’endroit rappelle des souvenirs aux plus vieux et constitue un vrai petit dépaysement pour les plus jeunes. 

 Il faut dire que, pendant l’hiver, les voyageurs se font même prêter une belle paire de pantoufles en phentex pour se promener dans l’auberge!  

 Sur place, on trouve bien sûr des cuisines et des salles de bains communes, mais aussi une salle pour veiller tard (le «salon des after») et de grands balcons extérieurs. Les religieuses, dit Rémy Couture, avaient l’habitude de s’y bercer pendant des heures et des heures; une tradition que les clients peuvent évidemment perpétuer durant l’été si le cœur leur en dit. 

 À noter que la scène principale du Festif!, dont la 10e édition se déroulera du 18 au 21 juillet 2019, est bien visible depuis les fameux balcons de l’auberge. 

 Et que le fleuve Saint-Laurent n’est qu’à une vingtaine de minutes de marche via un petit sentier que l’on appelle encore le «chemin des Sœurs».  

 Infos: 

 – Sur place: dortoirs doubles ou quadruples & chambres individuelles ou familiales 

 – Prix: 27$ pour 1 lit en dortoir pour 4 et 36$ par chambre individuelle, taxes, literie et serviette incluses, en haute saison 

 – En savoir plus: aubergedesbalcons.com 

  

 À savoir 

 L’Auberge des Balcons n’est qu’une petite partie du couvent des Petites Franciscaines de Marie. Le bâtiment est désormais géré par l’OBNL Maison Mère, qui encourage les projets d’innovation sociale. Espace de co-working (La Procure), café-coop (Le Mousse Café) et plusieurs autres initiatives y ont pignon sur rue.