/finance
Navigation

Bombardier construira les ailes de ses avions Global 7500

Coup d'oeil sur cet article

Bombardier construira elle-même les ailes des avions Global 7500, qui étaient fournies jusqu’à présent par Triumph Group, avec qui elle avait collaboré pour les développer.

Pour un montant symbolique, l'entreprise québécoise met la main sur la chaîne de production et les employés qui y sont affectés dans les installations de Triumph à Red Oak, au Texas. Elle paiera toutefois un bail.

Les deux entreprises travaillaient ensemble depuis 2011 pour élaborer et fabriquer ces ailes.

Bombardier estime que cette transaction lui permettra d’accélérer la production de l’avion d’affaires Global 7500, dont le premier appareil a été livré en décembre.

«Cette acquisition s’inscrit parfaitement dans la stratégie de Bombardier Aérostructures, a observé Danny Di Perna, président, Bombardier Aérostructures et services d’ingénierie, dans un communiqué diffusé aujourd'hui. Elle nous permettra de faire bénéficier de notre expertise technique de grande envergure l’un des programmes d’avions connaissant la plus forte croissance de l’industrie, tout en solidifiant notre position de leader dans la fourniture d’ailes.»

Cette transaction augmentera les revenus de Bombardier, mais, puisque l’entreprise devra investir dans le fonds de roulement et pour accélérer la production, ni les flux de trésorerie disponibles ni le rendement des actifs avant intérêts et impôts (RAII) ne devraient changer en 2019 ou 2020.

L’entreprise aéronautique refuse de dévoiler le nombre de Global 7500 vendus jusqu’à présent, mais elle affirme que le carnet de commandes est complet jusqu’en 2021. Bombardier précise que ce programme soutient 4000 emplois au Québec.