/news/society
Navigation

Maintien de la paix: des militaires de Valcartier dépêchés au Mali

Coup d'oeil sur cet article

Des membres de la base des Forces armées canadiennes (FAC) de Valcartier vont passer les prochains mois au Mali, dans le cadre de l’engagement du Canada à participer au maintien de la paix dans ce pays d’Afrique de l’Ouest déstabilisé par des attaques de groupes rebelles armés.

Ces militaires de Valcartier et d’autres de différentes bases canadiennes, dont celle de Petawawa, en Ontario, remplaceront 250 de leurs collègues qui avaient été dépêchés au Mali au début de la mission en juillet dernier et dont le mandat prend fin.

L’opération du Canada, baptisée PRESENCE, d’une durée d’un an doit se terminer en juillet prochain. Le Canada fait partie de 56 partenaires dans le cadre de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA).

La mission du Canada consiste principalement à «offrir à la MINUSMA la capacité d’évacuer des forces de l’ONU par les airs pour des raisons médicales, et ce, en tout temps», peut-on lire sur le site du gouvernement. «Les membres des FAC soutiennent également le quartier général de la MINUSMA. Si la chose est possible, les FAC offrent d’autres services: Le transport de troupes, de matériel et de marchandises; Le soutien logistique.»

La force opérationnelle aérienne canadienne, basée à Gao, dans le Nord du Mali, comprend, en plus d’environ 250 membres, trois hélicoptères CH-147F Chinook et cinq hélicoptères CH-146 Griffon.

Les militaires de Valcartier envoyés au Mali font partie du 430e Escadron tactique d’hélicoptères. Ils prennent la relève de leurs collègues du 408e Escadron tactique d’hélicoptères, en provenance d’Edmonton, ont précisé les Forces armées canadiennes, vendredi, alors qu’a eu lieu au Mali une cérémonie de transfert du pouvoir de commandement de la Force opérationnelle dans ce pays et le début de la rotation du personnel.

Quant aux membres du 450e Escadron tactique d’hélicoptères qui étaient au Mali depuis juillet dernier, ils seront remplacés par du personnel de leur propre unité, en provenance de Petawawa, ont indiqué les FAC.

Le commandement de la Force opérationnelle au Mali, qui relevait du colonel Chris McKenna, a été confié, vendredi, au colonel Travis Morehen.