/sports/fighting
Navigation

Des débuts explosifs pour Lexson Mathieu

Le boxeur de Québec a liquidé son adversaire en moins d’une minute, hier soir, au Casino de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Trois coups de poing. C’est tout ce dont Lexson Mathieu a eu besoin pour savourer sa première victoire chez les professionnels, hier soir, en sous-carte du gala d’Eye of the Tiger Management (EOTM) présenté au Casino de Montréal. 

Le boxeur de Québec n’a fait qu’une bouchée du Mexicain Edgar Santoyo (2-1-2, 1 K.-O.). Après avoir envoyé son adversaire au plancher dès sa première attaque, Mathieu a mis fin aux hostilités avec une combinaison foudroyante. 

« Je suis content de la victoire, mais je ne suis pas entièrement satisfait, a souligné Lexson Mathieu à sa sortie du ring. J’aurais voulu montrer davantage mes habiletés et ma créativité. 

« Le plus important, c’est que je n’ai pas mangé de coups en raison de ma défensive. C’est la chose que je déteste le plus. C’est une belle soirée pour moi. »

Mathieu devrait renouer avec l’action lors du prochain gala d’EOTM qui devrait être présenté le 16 mars prochain au Casino de Montréal. 

« Je ne connais pas la suite. Je voulais attendre que ce combat soit terminé avant d’en parler, a précisé Mathieu. J’y vais un combat à la fois, et c’est parfait comme cela. » 

Autres combats

Dans les autres combats, la logique a été respectée. 

Raphaël Courchesne (4-1, 2 K.-O.) a été impliqué dans une guerre de six rounds contre le Mexicain Alejandro Chavez Meness (10-3, 5 K.-O.). Malgré une chute au plancher au premier assaut, il a été en mesure de l’emporter par décision unanime (58-55 x 2, 58-56). 

Il a également dû surmonter une vilaine coupure sous l’arcade sourcilière à compter du quatrième round. « Je n’étais pas dans mon assiette, et ce n’était pas mon meilleur combat, a reconnu Courchesne. Malgré ma coupure, je suis demeuré dans mon plan de match. C’est un combat d’apprentissage, et je vais revenir plus fort. »

De son côté, François Pratte (8-0-1) n’a pas veillé tard. Son combat n’a pas franchi le premier round en raison d’un coup de tête accidentel, et il a dû se contenter d’un verdict nul technique contre Sergio Silva (6-1-2, 2 K.-O.). 

En ouverture de gala, le Trifluvien Kaemy Cloutier (2-0, 0 K.-O.) l’a emporté par décision unanime (39-35 x 2, et 38-36) contre le Mexicain Saul Alejandro Gonzalez Meza (4-4, 3 K.-O.). Le boxeur local a envoyé son adversaire deux fois au plancher, mais il n’a pas été en mesure de finir le travail.