/opinion/columnists
Navigation

Honte à l’Alliance des professeurs!

Coup d'oeil sur cet article

L’Alliance des professeures et professeurs de Montréal célèbre son 100e anniversaire cette année.

Pour marquer l’événement, ce syndicat de profs a décidé d’organiser un gros colloque les 18 et 19 février prochains.

Parmi les sujets abordés : l’interdiction des signes religieux pour les enseignants.

QUAND LES PROFS CENSURENT

Madame Nadia El-Mabrouk, intellectuelle réputée et prof à l’Université de Montréal, devait prononcer une conférence dans le cadre de cet important colloque.

Mais selon Le Devoir, l’Alliance a décidé d’annuler la conférence de madame El-Mabrouk, car elle défend une position trop controversée.

Madame El-Mabrouk, voyez-vous, est POUR l’interdiction du port des signes religieux chez les enseignants.

Pour elle, les enseignants sont des employés de l’État en position d’autorité, au même titre que les policiers, les juges et les gardiens de prison.

Or, cette position rendrait certains membres de l’Alliance « très mal à l’aise ».

Alors pour ne pas faire de peine à ces pauvres petits lapins fragiles, et ne pas les obliger à entendre des propos qui pourraient heurter leurs convictions, le syndicat a tout simplement décidé d’annuler la conférence de madame El-Mabrouk !

Il y a un mot pour ça : censure.

Une censure exercée par un syndicat de profs !!!

Que des enseignants ne soient pas d’accord avec la position du gouvernement Legault est une chose.

Que des profs soient pour l’interdiction des signes religieux pour les policiers, mais pas pour les enseignants, d’accord.

Ce n’est pas ma position, mais ça se défend.

Mais justement, parlons-en !

Discutons-en !

Débattons-en !

Madame El-Mabrouk n’est pas une crackpot finie, ce n’est pas une militante raciste ou xénophobe, c’est une intellectuelle qui défend la laïcité !

La laïcité et la neutralité religieuse seraient-elles devenues des notions radioactives ? Abjectes ? Nauséabondes ?

Indéfendables sur la place publique ?

LEVER LE VOILE

Je suis sûr que si madame El-Mabrouk portait le voile et qu’elle était CONTRE l’interdiction du port des signes religieux pour les enseignants, l’Alliance l’aurait accueillie à bras ouverts.

On aurait même mis sa photo sur l’affiche du colloque pour montrer à quel point on était ouvert, tolérant et respectueux de la diversité !

Mais vu qu’elle est POUR l’interdiction, on lui tourne le dos et on lui enlève son droit de parole.

Bravo, Mesdames et Messieurs de l’Alliance !

Vous lancez un super beau message aux jeunes à qui vous enseignez !

Au lieu de débattre et d’échanger des idées, bouchez-vous les oreilles et réduisez au silence ceux et celles qui commettent l’affreux péché de ne pas penser comme vous !

Madame El-Mabrouk ne voulait pas convaincre les membres de l’Alliance de penser comme elle. Elle voulait nourrir la réflexion.

Participer au débat.

Exposer ses arguments.

Mais non : à l’Alliance, on ne veut pas débattre de cette question supposément « explosive ».

Pas étonnant que les profs aiment tant le cours d’Éthique et de culture religieuse. Ce cours n’amène pas les enfants à développer un esprit critique, au contraire.

Il les amène à tout accepter sous couvert de la religion.

LES NOUVEAUX CURÉS

Avant, c’était les curés qui mettaient certaines idées à l’index du haut de leur chaire.

Maintenant, ce sont les profs et les syndicats.

Bravo !