/news/health
Navigation

Le tabac fait encore des ravages au Québec

Coup d'oeil sur cet article

«Arrêter avant d’étouffer» est le slogan cette année de la Semaine pour un Québec sans tabac, qui prenait fin ce samedi. Dans la province, près de 100 fumeurs par jour sont frappés par une maladie respiratoire grave.

«C’est une raison de consultation très fréquente. Les gens souffrent de la maladie pulmonaire obstructive chronique. Ils ont de l’essoufflement et de la toux. C’est secondaire au tabagisme», explique le médecin de famille Yves Bolduc.

Plus de 18 % de la population québécoise de 12 ans et plus fume de façon régulière.

Dans la région de Montréal, on estimerait le nombre de fumeurs à plus de 300 000 et à Québec 90 100 personnes fumeraient la cigarette quotidiennement.

Problème majeur

La maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC) constitue la troisième cause de mortalité au Québec et tue deux fois plus de personnes que le cancer du poumon dans le monde.

La MPOC est également la deuxième cause d’hospitalisation au Québec après les accouchements. Dans la région de la Capitale nationale, en 2015 et 2016, près de 45 000 personnes en souffraient et dans 85 % des cas, la maladie était causée par le tabagisme.