/sports/fighting
Navigation

Une guerre et une nulle

Le duel entre Mathieu Germain et Steve Claggett ne fait pas de maître

Coup d'oeil sur cet article

On s’attendait à un combat âprement disputé entre Mathieu Germain et Steve Claggett et on n’a pas été déçus.

Cependant, ce choc de haute intensité n’a pas pu faire de maître, hier soir, au Casino de Montréal. Un juge a donné la victoire à Claggett avec une note de 96-94 et l’autre à Germain par le même pointage. Le dernier juge a donné un verdict nul.

Ce qui veut dire que la ceinture IBF international est demeurée la propriété de l’Albertain alors que celle de l’IBF nord-américaine est restée autour de la taille de Germain.

On a assisté à un combat de grande qualité où les deux pugilistes ont tout laissé dans le ring. Toutefois, les pointages des juges reflètent bien l’allure du combat. Germain a eu un avantage marqué dans certains assauts alors que dans d’autres, ils ont été à l’avantage de Claggett.

D’ailleurs, Germain a été dans le pétrin dans le dernier assaut alors qu’il a semblé manquer d’énergie et Claggett en a profité pour l’ébranler à quelques reprises.

Par contre, le protégé de Mike Moffa a réussi à avoir du succès contre Claggett même si celui-ci mettait une pression constante sur lui. Selon notre point de vue, on a eu l’impression qu’il était plus précis que son opposant. Avec un verdict nul, les deux boxeurs n’hésitent pas à parler d’un possible deuxième tome à leur histoire.

« Je ne parlerai pas de vol, mais je suis déçu du résultat, a indiqué Germain. Je me voyais gagner ce combat. Pour ce qui est d’un combat revanche, c’est sûr que ça m’intéresse et je n’ai jamais reculé devant personne. »

« Je suis prêt à revenir à Montréal pour cette revanche si c’est nécessaire, a ajouté Claggett. J’aime boxer ici. Si nous avions eu un combat de 12 rounds, je suis sûr que je l’aurais arrêté. »

Un premier titre pour Akhmedov

En demi-finale, on a eu droit à une autre clinique de boxe signée Sadriddin Akhmedov (7-0, 7 K.-O.). Il a battu le Mexicain Abraham Juarez (13-2, 5 K.-O.) par knock-out au quatrième round pour obtenir le titre mondial WBC jeunesse.

Le protégé de Marc Ramsay a envoyé son adversaire au plancher. Puis, il a fini le travail avec une belle combinaison. Avant même que l’arbitre Steve St-Germain n’arrête le combat, Akhmedov s’est mis à festoyer avec la foule.

« Je n’ai pas aimé cela et je lui ai passé mon message, a indiqué son entraîneur Marc Ramsay. Il aurait pu se faire disqualifier. C’est quand ça va bien que c’est le temps de faire des remontrances. »

« Pour le reste, je suis content de sa performance. On lui a demandé de travailler en contre-attaque et il l’a bien fait. »

La tempête Arslanbek

Arslanbek Makhmudov (6-0, 6 K.-O.) n’a pas fait durer le plaisir contre l’Américain Jason Bergman. Le Montréalais d’origine tchétchène l’a terrassé en moins d’une minute pour demeurer invaincu chez les professionnels.

Celui qu’on surnomme « Le Lion » n’a eu besoin que de quelques combinaisons pour mettre fin à ce duel. Bergman se voulait un adversaire intéressant qui devait faire travailler le protégé de Marc Ramsay pendant quelques rounds, mais ce ne fut pas le cas.

« On m’avait dit que Bergman avait un bon menton et qu’il devait être résistant, a souligné Makhmudov dans un bon anglais. Pour moi, c’est une surprise que j’ai pu mettre fin au combat aussi rapidement. »


Avant les trois combats principaux, Kim Clavel (6-0, 2 K.-O.) a remporté une victoire décisive contre la Mexicaine Luz Elena Martinez (5-2, 3 K.-O.). La boxeuse d’EOTM l’a emporté par knock-out technique au quatrième round. Pour sa part, Vincent Thibault (8-0. 2 K.-O.) a battu Juan Sergio Torres (5-7, 5 K.-O) par décision unanime (60-53 x 3).

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.