/news/politics
Navigation

Priorité au tramway et au pont de Québec pour Trudeau

Il ne s’est cependant pas engagé à régler les dossiers avant les prochaines élections et il n’a pas promis de sommes d’argent

Le PM prenant la parole lors du dîner de la Chambre de commerce.
Photo Didier Debusschère Le PM prenant la parole lors du dîner de la Chambre de commerce.

Coup d'oeil sur cet article

Sans se compromettre sur des annonces concrètes, le premier ministre Justin Trudeau assure que le tramway et le pont de Québec figurent parmi les priorités de son gouvernement pour la capitale.

Justin Trudeau a passé hier la journée à Québec. Parmi ses activités, il a donné une conférence dans le cadre d’un dîner de la Chambre de commerce.

D’entrée de jeu, il a identifié devant les nombreux convives présents deux dossiers prioritaires pour son administration.

Justin Trudeau à son arrivée à la Grande Mosquée.
Photo Didier Debusschère
Justin Trudeau à son arrivée à la Grande Mosquée.

Collaboration avec la Ville

« Nous travaillons avec Québec et la municipalité pour doter la région d’un système de transport en commun structurant permettant aux travailleurs de passer moins de temps dans le trafic et plus de temps avec leurs proches. On sait aussi que le pont de Québec est une priorité pour les gens de la région, priorité que nous partageons », a lancé le premier ministre.

Dans les deux dossiers, cependant, M. Trudeau ne s’est pas mouillé sur des échéanciers ni sur des montants.

« On sera là pour ça selon l’échéancier établi par la Ville et la province », a-t-il affirmé aux médias au sujet du réseau de transport structurant.

Les partisans libéraux de Justin Trudeau étaient en mode préélectoral hier soir, sur la Grande Allée, pour la soirée d’investiture du député de Québec, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.
Photo Pascal Huot
Les partisans libéraux de Justin Trudeau étaient en mode préélectoral hier soir, sur la Grande Allée, pour la soirée d’investiture du député de Québec, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos.

Lors de la conférence, en réponse à l’avocat Luc Paradis, qui milite pour la préservation et la peinture du pont de Québec, il n’a pas voulu s’engager à régler la question avant la prochaine élection.

Le dossier est « complexe », selon le premier ministre. « Votre maire m’en parle chaque fois que je le vois. [...] Nous allons continuer de travailler pour le régler. Je suis un optimiste, je crois que nous allons pouvoir régler nos problèmes. »

Boufeldja Benabdallah, du Centre culturel islamique de Québec, attendant le premier ministre.
Photo Didier Debusschère
Boufeldja Benabdallah, du Centre culturel islamique de Québec, attendant le premier ministre.

La vice-première ministre du Québec, Geneviève Guilbault, a trouvé le discours du premier ministre « positif ».

« Par contre, on aurait aimé des engagements un peu plus fermes, entre autres sur le projet de transport structurant pour la ville de Québec et, bien sûr, sur le pont de Québec. [...] On sent de réelles bonnes intentions », a dit la ministre Guilbault, qui s’attend maintenant à des « actions concrètes »

Pas de mention du troisième lien

M.Trudeau n’a pas mentionné le troisième lien, pour lequel le maire de Lévis voulait le voir s’engager plus fermement.

Rencontré après l’allocution du premier ministre, Gilles Lehouillier a indiqué avoir abordé la question avec lui préalablement.

« Ce qu’il m’a indiqué, c’est que, pour le troisième lien, on n’a pas de projet actuellement. Il a dit : “Si on a un projet, oui, on va tenir compte des priorités du gouvernement”. »

—Avec Marc-André Gagnon