/weekend
Navigation

Un drôle de voyage initiatique

<b><i>Les héros de la Frontière</i></b><br />
Dave Eggers<br />
Aux Éditions Gallimard, 402 pages.
Photo courtoisie Les héros de la Frontière
Dave Eggers
Aux Éditions Gallimard, 402 pages.

Coup d'oeil sur cet article

Après avoir remporté une foultitude de prix prestigieux (comme le Pulitzer, le National Book Award ou le Médicis), l’écrivain américain Dave Eggers nous revient avec une étonnante odyssée.

On entend souvent parler de la crise de la quarantaine, qui pousse certaines personnes à dresser le bilan de leur vie et parfois même à tout laisser tomber pour s’offrir une parenthèse en pleine nature. C’est du reste exactement ce que Josie, une dentiste de 40 ans originaire de l’Ohio, décidera de faire pour fuir les patients difficiles qui ont commencé à lui intenter des procès et échapper à un ex-conjoint pusillanime sur le point de se marier avec une autre.

Direction l’Alaska, où elle pensera bientôt pouvoir vivre de merveilleuses aventures avec ses deux jeunes enfants, le très sérieux Paul, huit ans, et la bouillonnante Ana, cinq ans.

Une virée d’enfer

Après avoir loué à Anchorage un vieux camping-car brinquebalant ne pouvant dépasser les 80 km/h, Josie ne tardera cependant pas à déchanter : au lieu d’être pur et vivifiant, l’air est saturé de fumée, une dizaine de feux de forêt ayant éclaté aux quatre coins de l’État. Et alors qu’elle pensait admirer partout de magnifiques paysages, elle verra bien que la réalité est totalement différente de ce qu’elle s’était imaginé. Mais grâce à ce road trip qui frôlera très souvent le bad trip, elle et ses enfants finiront par réellement se retrouver.

Un roman à la fois bien écrit et cocasse – il faut voir comment l’auteur parle de l’ancien conjoint de Josie ! – qui, s’il nous a un peu découragés d’aller un jour en Alaska, a été pour nous un vrai bonheur de lecture.

 

Frissons garantis

Allez tous vous faire foutre

Aidan Truhen, Aux Éditions Sonatine,  286 pages.
Photo courtoisie
Aidan Truhen, Aux Éditions Sonatine, 286 pages.

Avec un titre pareil et une page couverture qui risque de faire tiquer à peu près tous les usagers des transports en commun (si on a l’habitude de lire dans le bus ou dans le métro, bien sûr !), il ne faut surtout pas s’attendre à un texte léché rempli de bons sentiments, même s’il a apparemment été écrit par un célèbre auteur anglais – pour l’instant, impossible de savoir lequel. En fait, on risque plutôt d’être franchement surpris par le style qui ne fait pas dans la dentelle en nous entraînant directement dans la tête de Jack Price, le héros de ce surprenant thriller hors norme.

Au cœur du problème

Véritable filou en col blanc, Jack a toujours su se débrouiller comme un as pour faire livrer en douce à ses clients les kilos de cocaïne que ces derniers lui réclament régulièrement. Un boulot amoral qui lui permettra de mener une bonne vie... jusqu’à ce que sa vieille voisine du dessous se fasse abattre de deux balles en pleine poitrine. Et c’est en cherchant à comprendre pourquoi que Jack finira par devenir la prochaine cible d’une armée de tueurs sans foi ni loi. Mais grâce à son imagination débordante, il parviendra à leur échapper assez longtemps pour nous faire rire encore pendant un bon moment.

 

À LIRE AUSSI CETTE SEMAINE

Neuf histoires et un poème

Raymond Carver, aux Éditions de l’Olivier, 176 pages.
Photo courtoisie
Raymond Carver, aux Éditions de l’Olivier, 176 pages.

Grâce à la collection Replay des Éditions de l’Olivier, le grand Raymond Carver occupe à nouveau le devant de la scène littéraire. Ses nouvelles incisives au dénouement souvent déconcertant ayant inspiré des centaines d’auteurs, on retrouve ici celles qui ont également inspiré au réalisateur Robert Altman le film Short Cuts. De courtes histoires perturbantes à découvrir ou à redécouvrir sans faute.

Coffret de John le Carré

Aux Éditions Points.
Photo courtoisie
Aux Éditions Points.

Avec ce coffret, on est parfaitement bien équipé pour hiberner quelques semaines en attendant le retour d’une météo plus clémente. Réunissant La constance du jardinier, La taupe et Le tailleur de Panama, trois des plus grands classiques de John le Carré – tous ont d’ailleurs été adaptés au grand écran –, il nous réserve de fait plusieurs heures de suspense angoissant... et de plaisir !

La reine de l’origami

Tomoko Fuse, aux Éditions nuinui, 232 pages.
Photo courtoisie
Tomoko Fuse, aux Éditions nuinui, 232 pages.

La Japonaise Tomoko Fuse est à l’origami ce que Joël Robuchon est à la cuisine. Autrement dit, c’est l’une des artistes les plus douées et les plus reconnues de la planète pour fabriquer toutes sortes d’objets et de formes en papier. Et grâce à ce beau livre grand format, on pourra découvrir à notre rythme ses incroyables réalisations, qui valent réellement le coup d’œil.

Éloge voluptueux du chat

Stéphanie Hochet, aux Éditions Philippe Rey, 256 pages.
Photo courtoisie
Stéphanie Hochet, aux Éditions Philippe Rey, 256 pages.

N’étant pas les seuls à adorer les chats, on s’est dit que ce livre risquait fort d’être populaire ! Abordant par ordre alphabétique toutes sortes de sujets (bar à chats, chats célèbres, les chats de la littérature, les chats du cinéma, etc.), il nous permet en effet d’en apprendre beaucoup sur ces merveilleux petits félins.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.