/auto/reviews
Navigation

Volvo XC90: un VUS qui a fait sa marque

Volvo XC90 T5 Inscription AWD - model year 2017
Photo courtoisie, Volvo En raison de sa popularité, l’utilitaire XC90 est devenu l’incontournable porte-étendard de Volvo, plus encore que la berline S90.

Coup d'oeil sur cet article

Avec le Volvo XC90 de seconde génération, le constructeur suédois dispose d’un modèle raffiné, performant et surtout original qui est apte à rivaliser avec les utilitaires de luxe les plus populaires.

Je me souviens de l’époque où Volvo a lancé le XC90, son premier utilitaire. Cela se passait au Salon de l’auto de Détroit, en janvier 2002. À l’époque, on commençait à peine à s’habituer aux VUS originaires d’Europe. Mercedes-Benz avait lancé ses modèles de la Classe M en 1997, suivis, trois ans plus tard, par BMW et son X5. De plus, en 2002, un autre utilitaire inédit faisait ses débuts : le Porsche Cayenne.

À l’époque, certains puristes décriaient ces véhicules – le Cayenne surtout –, alléguant qu’ils dénatureraient leurs marques. Mais le succès rencontré par chacun depuis leur apparition a largement justifié leur existence. Même Rolls-Royce et Bentley, deux symboles d’un traditionalisme qu’on croyait immuable, ont lancé leurs propres VUS pour ne pas manquer le bateau.

Un modèle populaire

Dans le cas de Volvo, il est clair qu’on n’a pas manqué le bateau. Au Canada, comme chez nos voisins du sud, le XC90 est devenu un pilier de la marque : le tiers des acheteurs le choisissent. En combinant les ventes de ce modèle à celles du XC60 de taille moyenne et du nouveau XC40 de taille compacte, on constate d’ailleurs que ces trois VUS sont devenus les choix de 75 % des acheteurs de la marque en Amérique du Nord.

Les formes du XC90 procurent à son coffre un important volume utile.
Photo courtoisie, Volvo
Les formes du XC90 procurent à son coffre un important volume utile.

Le XC90 se distingue à sa silhouette unique et élégante. Une forme classique qui intègre des éléments de design désormais commun à l’ensemble des produits Volvo. Je pense, par exemple, aux phares à DEL en forme de T, qui évoquent le marteau de Thor (un dieu de la mythologie nordique), et la nouvelle calandre ornée d’un écusson Volvo proéminent, dont la flèche emblématique s’aligne avec une barre diagonale traversant la grille.

Pour ajouter plus de force à ce design, le XC90 est proposé avec une gamme de roues en alliage d’aluminium allant jusqu’à 22 pouces. Ces dernières sont l’apanage de la version R-Design, la « sportive » de la gamme qui compte également deux autres niveaux de dotation : le Momentum d’entrée de gamme et l’Inscription, le plus cossu avec ses ravissantes selleries de cuir Nappa et ses garnitures de noyer ou de bouleau foncé. Un levier de vitesses fabriqué en cristal Orrefors et réservé aux XC90 dotés du moteur T8 ajoute une autre touche de luxe indéniable.

Sièges confortables

De longue date, les produits Volvo ont été réputés pour leurs sièges confortables. Le XC90 n’y fait pas exception. Ses sièges baquets ont un design ergonomique qui, avec une multitude d’ajustements, permet de les ajuster à la morphologie de tous. Cela fait de la conduite de cet utilitaire un régal !

Par ailleurs, les sièges médians, constitués de trois sections individuelles, sont inclinables et coulissants. Cela permet de moduler de multiples façons la capacité de chargement du coffre selon les besoins du moment. Leur forme a aussi été imaginée pour optimiser l’espace réservé aux occupants des deux sièges arrière. Le constructeur offre également des sièges médians chauffants.

Pour être à la mesure de ses rivaux, le XC90 peut être équipé d’un système de climatisation quadri-zone réglable individuellement par chaque occupant des places avant et centrales. Un climatiseur destiné aux passagers assis à l’arrière figure parmi les options. Le constructeur a également prévu un système de purification d’air CleanZone, de même qu’une des meilleures chaînes audio au monde. Constituée d’un amplificateur de 1 400 W, de 19 haut-parleurs Bowers & Wilkins et d’un « subwoofers » ventilés, elle transforme l’habitacle en salle de concert !

Par ses dimensions importantes, l’écran tactile logé au centre du tableau de bord ressemble à un iPad !
Photo courtoisie, Volvo
Par ses dimensions importantes, l’écran tactile logé au centre du tableau de bord ressemble à un iPad !

Le tableau de bord marie des formes classiques au modernisme d’un écran tactile grand format (9 po) imposant par sa forme verticale. À cela s’ajoute une instrumentation numérique encastrée derrière le volant constituée d’un écran de 8 ou 12,3 po, selon le niveau de dotation et les ensembles optionnels. Enfin, un gros bouton carré sur la console centrale derrière le levier de vitesses, qui sert à lancer le moteur, paraît également très inusité. Il se révèle peu pratique à utiliser. Dommage...

Un modèle phare

L’habitacle peut accueillir 7 occupants avec autant de sièges distincts.
Photo courtoisie, Volvo
L’habitacle peut accueillir 7 occupants avec autant de sièges distincts.

Ce VUS à 7 places, Volvo le considère comme son modèle phare. Lancé au cours de l’été 2015, le XC90 de seconde génération a été le premier modèle de la marque à utiliser la nouvelle plate-forme modulable SPA (pour « Scalable Product Architecture ») que partagent désormais tous les modèles des gammes 60 et 90 (S60, V60, V60 Cross Country, XC60, S90, V90, V90 Cross Country, XC90).

Du même coup, les moteurs à 5 et 6 cylindres en ligne et le V8 utilisés pour les modèles de première génération ont cédé leur place à une famille de 4-cylindres de 2,0 L appelés T5, T6 et T8. Montés transversalement, ces moteurs alimentés au carburant super sont jumelés à une boîte de vitesses automatique Geartronic à huit rapports très souple.

Ces moteurs sont suralimentés à l’aide d’un turbocompresseur et d’un compresseur volumétrique. À bas régime, seul le turbocompresseur fonctionne. Par contre, dès qu’il faut plus de puissance, le compresseur entre en action en une fraction de seconde pour enrichir le mélange et donner les performances attendues d’un véhicule de prestige. Pour cet utilitaire, dont la masse gravite autour de 2 t, cela se traduit par une accélération de 0 à 100 km/h nettement plus impressionnante lorsque réalisée par le moteur T6 ou, mieux encore, le T8. Dans le premier cas, on atteint la vitesse limite de nos autoroutes en 6,5 s et, dans le second, en 5,6 s. Le moteur T5, lui, s’avère moins reluisant en raison des 7,9 s qu’il nécessite pour atteindre 100 km/h.

Le T8 surprend également par ses qualités écoénergétiques puisqu’il fait partie d’un groupe motopropulseur hybride rechargeable. Jumelé à un moteur électrique alimenté par une batterie au lithium-ion de 10,4 kWh, il procure au XC90 une puissance nette de 400 ch et 472 lb-pi de couple.

Avec ce groupe motopropulseur, le XC90 serait en mesure de parcourir environ 43 km en mode électrique. Il lui permettrait aussi de réaliser une consommation moyenne de 9,2 L/100 km, affirme le constructeur. Voilà une cote nettement plus attrayante que la moyenne de 12,5 L obtenue lors d’un essai réalisé au volant d’un XC90 T6 sur près d’un millier de kilomètres cet été. En prime, cette version hybride conserve la même capacité de remorquage que les XC90 animés par le T5 et le T6, soit 2 250 kg. C’est là une nouvelle réalité de l’électrification des motorisations : finies les contraintes gênantes qui rendaient auparavant les véhicules hybrides rechargeables moins désirables !

FICHE TECHNIQUE

Prix de base

59 750 $ (Momentum T5) ; 64 000 $ (Momentum T6) ; 69 800 $ (R-Design T6) ; 71 450 $ (Inscription T6) ; 74 950 $ (Momentum T8) ; 82 450 $ (R-Design T8) ; 84 100 $ (Inscription T8).

Transport et préparation

2 015 $

Groupe motopropulseur

(1) L4 à turbo et suralimentation DACT 2,0 L ; 250 ch à 5 500 tr/min, 258 lb-pi à 1 500-4 800 tr/min ; (2) L4 à turbo et suralimentation DACT 2,0 L ; 316 ch à 5 700 tr/min, 295 lb-pi à 2 200-5 400 tr/min ; (3) L4 à turbo et suralimentation DACT 2,0 L et moteur électrique ; 400 ch (puissance nette), 472 lb-pi (couple net). Boîte de vitesses automatique à 8 rapports. Transmission intégrale.

Particularités

Suspension indépendante aux quatre roues. Freins à disque aux quatre roues. Antiblocage de série. Pneus : 235/60R18 (T5) ; 235/55R19 (T6 et T8) ; 275/45R20 (T6 et T8) ;

Cotes

Empattement : 2984 mm ; longueur : 4950 mm ; largeur : 2008 mm ; hauteur : 1776 mm. Poids : 1968-2254 kg. Volume maximal du coffre : 2427 L. Capacité de remorquage : 2268 kg (5000 lb). Volume du réservoir : 71 L. Consommation moyenne (essai, T6) : 12,9 L/100 km.

Concurrence

  • Acura MDX
  • Audi Q7
  • Audi Q8
  • BMW X5
  • BMW X6
  • Cadillac XT5
  • Infiniti QX60
  • Infiniti QX70
  • Land Rover Discovery
  • Land Rover Range Rover Sport
  • Jaguar F-Pace
  • Land Rover Range Rover Velar
  • Lexus GX
  • Lexus RX
  • Lincoln MKT
  • Lincoln MKX/Nautilus
  • Maserati Levante
  • Mercedes-Benz GLE
  • Porsche Cayenne
  • Tesla Modèle X

Points forts

  • Esthétique réussie
  • Finition intérieure soignée
  • Modèle T8 performant
  • Sièges confortables

Points faibles

  • Suspension sèche
  • Bouton de démarreur peu pratique
  • Prix élevé lorsque bien équipé

Cotes de l’auteur

  • Cote d’ensemble 8/10
  • Consommation 7/10
  • Équipement 9/10
  • Prix 7/10
  • Apparence 9/10
  • Confort à l’avant 9/10
  • Confort à l’arrière 9/10
  • Comportement 7/10
  • Performance 8/10
  • Rangement 9/10

Ventes en hausse

Volvo XC90 T5 Inscription AWD - model year 2017
Photo courtoisie, Volvo

Les ventes progressent chez Volvo Cars. En 2018, le constructeur suédois a enregistré un sixième record annuel consécutif de ses ventes à l’échelle mondiale. De plus, pour la première fois depuis sa fondation, en 1927, il a franchi la barre des 600 000 véhicules vendus.

Ses ventes ont totalisé 642 253 unités, soit 12,4 % de plus qu’en 2017. Cette progression soutenue confirme le retour en force de cette marque qui, il y a dix ans, vendait moitié moins de véhicules : 374 297 en 2008 et 334 808 en 2009.

L’an dernier, le modèle le plus populaire au monde a été l’utilitaire XC60 (189 459 exemplaires vendus) suivi par le XC90, les familiales V40 et V40 Cross Country, le nouvel utilitaire compact XC40 et la berline de luxe S90.

Ce nouveau record expose aussi la forte demande dans trois principaux marchés : l’Europe (317 838 ventes ; +6,4 %), la Chine (130 593 ventes ; +14,1 %) et l’Amérique du Nord (Canada et États-Unis ; 107 480 ventes ; +21,3 %).

Sachez aussi que, l’an dernier, les Européens ont préféré la V60 et le XC40, alors qu’en Chine, les XC60 et S90 assemblés localement ont dominé les ventes. Et au Canada ? Le XC90 a été le favori des acheteurs !