/finance/business
Navigation

Bombardier: la livraison de voitures de métro a repris à New York

Coup d'oeil sur cet article

Bombardier a affirmé lundi qu’elle a repris la livraison de ses trains de métro à New York.

La semaine dernière, la New York City Transit (NYCT) avait affirmé qu’elle ne voulait plus recevoir les voitures R179 de Bombardier tant que les problèmes de fiabilité n’allaient pas être réglés.

Bombardier dit avoir livré 162 voitures jusqu’à présent.

«Certaines sont en cours de test, certaines sont en cours de validation par le client, d'autres sont disponibles pour être mises en service», a mentionné l’entreprise par courriel, lundi.

Le patron de la New York City Transit, Andy Byford, avait laissé entendre que les difficultés des nouveaux métros ne plaidaient pas en faveur de l'obtention de futurs contrats ferroviaires par Bombardier dans cette métropole américaine, selon Reuters.

En vertu d’un contrat de 600 millions $ US signé en 2012, Bombardier doit fournir 300 nouvelles voitures de métro à la NYCT. Le contrat devait initialement être complété au début de 2017, mais la date butoir a été reportée à septembre prochain, a rappelé Reuters, vendredi.

La compagnie québécoise a connu aussi des problèmes de fiabilité en Suisse. Mardi dernier, les Chemins de fer fédéraux (CFF) de Suisse ont annoncé qu’ils ne mettront aucun nouveau train de Bombardier en service tant que les problèmes de ceux-ci sur les rails ne seront pas réglés.

Les CFF avaient critiqué publiquement Bombardier concernant les premiers mois d’exploitation de 12 trains FV-Dosto, mentionnant que la «fiabilité est insatisfaisante». Ces pépins avaient causé des retards et des annulations de trains.