/travel/destinations
Navigation

Un week-end dans la Vallée des glaces

Un week-end dans la Vallée des glaces
Photo Sépaq, Steve Deschênes

Coup d'oeil sur cet article

Imaginez. Vous vous promenez sur une grande rivière gelée, au creux de falaises de 800 m de hauteur. Il n’y a pas de Wi-Fi. Pas de réseau cellulaire. Pas de monde. Juste vous, vos compagnons d’aventure, vos pas sur la neige... et un refuge chauffé quelques kilomètres plus loin.

Ça vous parle ? Alors, pensez à vous organiser un séjour de plein air dans Charlevoix pour découvrir « en primeur » la Vallée des glaces du parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie.

UN NOUVEAU TERRAIN DE JEU

La Vallée des glaces est le nom qui désigne le tout premier secteur du parc à être ouvert aux visiteurs durant l’hiver. Avant cette année, il était seulement accessible trois saisons sur quatre, entre autres parce que la route pour s’y rendre à partir de Saint-Aimé-des-Lacs n’était pas déneigée, et qu’il n’était pas électrifié. Mais depuis la mi-décembre 2018, grâce à une nouvelle ligne électrique et une entente avec le ministère des Transports, les amateurs de plein air ont accès à un tout nouveau terrain de jeu hivernal.

Le parc national est réputé pour
ses hautes falaises.
Photo Agence QMI, Sarah Bergeron-Ouellet
Le parc national est réputé pour ses hautes falaises.

Et ce n’est pas n’importe quel terrain de jeu. Situé dans la ceinture du cratère de Charlevoix et au cœur de la réserve de Biosphère de Charlevoix, le parc est connu pour ses hautes falaises et sa belle rivière encaissée ainsi que pour la drave que l’on y pratiquait autrefois. Son sentier le plus fameux et le plus exigeant — l’Acropole des draveurs — n’est pas ouvert en hiver, mais vous aurez d’autres options pour profiter du décor.

 

QUOI FAIRE ?

Une randonnée sur le sentier Le Riverain

Le sentier Le Riverain mène à un point de vue
spectaculaire sur la vallée de la rivière Malbaie.
Photo Agence QMI, Sarah Bergeron-Ouellet
Le sentier Le Riverain mène à un point de vue spectaculaire sur la vallée de la rivière Malbaie.

Pour prendre la mesure du territoire, rien de mieux que de grimper dans les montagnes enneigées. Le sentier Le Riverain, à parcourir en raquettes, en crampons, en ski nordique ou en ski hok, vous mènera à un point de vue spectaculaire sur la vallée de la rivière Malbaie et la nature immobile.

Long de 9,2 km ou 10,9 km (selon le point de départ choisi), le sentier est connecté au centre de services Le Draveur, où vous pourrez vous réchauffer au coin du feu.

Le Riverain est l’un des sept sentiers balisés accessibles cet hiver aux marcheurs et aux skieurs (41 km en tout).

Appréciez la vue au sommet 
des montagnes eneigées.
Photo Steve Deschênes, Sépaq
Appréciez la vue au sommet des montagnes eneigées.

Du fat bike sur la rivière Malbaie gelée

Pour avoir l’impression d’être seul au monde, et se sentir tout petit, il ne faut pas manquer de se promener sur le sentier de la rivière Malbaie, tracé directement sur le cours d’eau gelé, au fond de la vallée. Il fait 7,1 km (aller) et mène au secteur de l’Équerre, là où la rivière fait un virage à 90 degrés. On peut le parcourir à pied ou en skis, mais c’est encore mieux de le faire en fat bike (vélo à pneus surdimensionnés), que l’on soit un initié ou non.

  • (Location de fat bike à partir de 20,25 $)

En navette jusqu’à l’Équerre

Le secteur reculé de l’Équerre, qui comprend quelques sentiers et un refuge chauffé temporaire, est certainement une grande vedette de la Vallée des glaces. Si vous ne voulez pas emprunter la rivière sur 7 km pour vous y rendre (ou en revenir), vous pouvez monter à bord de la « navette des glaces ». Il s’agit d’un véhicule à chenillettes de 22 places qui longe La Malbaie et qui fait deux allers-retours par jour à partir du centre de services.

  • (Sur réservation : 27 $ aller ou 39 $ aller-retour)

OÙ DORMIR ?

Dans un chalet Écho

Des châlets Écho sont accessibles
pour location au cœur du  parc
national.
Photo Agence QMI, Sarah Bergeron-Ouellet
Des châlets Écho sont accessibles pour location au cœur du parc national.

Dix chalets Écho, le nouveau modèle de chalet pour quatre personnes de la Sépaq, ont fait leur apparition dans le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie il y a moins de six mois. Avec leur poêle à bois, leur cuisine tout équipée, leur abondante fenestration et leur vue sur les montagnes, ils constituent le parfait petit nid pour un séjour en forêt sans Wi-Fi, sans réseau et sans bruit. Seul hic : ils sont populaires. Il faut réserver tôt.

  • (À partir de 155 $ par nuit)

OÙ FAIRE UNE HALTE EN CHEMIN

Chez Menaud

Pour découvrir une autre nouveauté du coin, faites un crochet par la nouvelle microbrasserie et distillerie Menaud, située à Clermont, dont le nom et la philosophie sont inspirés du roman du terroir Menaud, maître draveur. On y produit plusieurs bières (IPA, ISA, Irish red ale, blanche au gingembre, etc.) ainsi que des spiritueux, comme une vodka créée à partir de seigle et de blé de L’Isle-aux-Coudres.


♦ Pour en savoir plus sur le parc national des Hautes-Gorges-de-la-Rivière-Malbaie et les autres activités hivernales que l’on y propose (patin, glissade, escalade de glace, activités spéciales) : sepaq.com

♦ Pour planifier un séjour dans Charlevoix : tourisme-charlevoix.com