/qubradio
Navigation

Alexandre Taillefer regrette d’avoir présidé la campagne libérale

Alexandre Taillefer regrette d’avoir présidé la campagne libérale
Photo d'archives, JOEL LEMAY

Coup d'oeil sur cet article

L’entrepreneur Alexandre Taillefer regrette d’avoir présidé la campagne du Parti libéral du Québec lors des dernières élections provinciales.   

• À LIRE AUSSI: Taillefer estime avoir perdu 1,5 M$ dans Téo 

«Ç’a été une très mauvaise décision, a avoué l’homme d’affaires en entrevue à Dutrizac de 6 à 9. Je n’aurais jamais dû prendre cette décision-là.»            

  • VOYEZ l'entrevue complète d'Alexandre Taillefer à Dutrizac de 6 à 9:    

 

  

«Dans un contexte où on doit continuer à opérer des entreprises, les apparences de conflits d’intérêts ont fait en sorte que j’ai dû démissionner de tous mes conseils, ce qui a eu des impacts sur mes partenaires. C’est une décision que je n’aurais pas dû prendre.»       

En direct sur QUB radio, Alexandre Taillefer a reconnu que son passage au PLQ et la faillite de Téo Taxi ont pu ternir sa réputation.         

Si M. Taillefer ne compte pas se joindre au Parti libéral prochainement, il souhaite continuer à faire avancer le Québec.         

«Je vais continuer, j’espère, à émettre des opinions et des idées pour faire avancer le Québec, a-t-il affirmé. Quand on a des gens avec des cicatrices, c’est souvent des gens de bons conseils. Ça tombe bien, moi, des cicatrices, j’en ai une méchante gang dans le dos.»       

L’entrepreneur était l’invité de Benoit Dutrizac mercredi matin sur QUB radio, au lendemain de l’annonce de la fermeture de Téo Taxi, dont il était le fondateur et un actionnaire.   

  


  

  

  

Visitez qub.radio pour ne rien manquer de notre programmation quotidienne et de nos baladodiffusions