/news/currentevents
Navigation

Perquisition dans un salon de barbier

Un coiffeur pour hommes est déjà accusé d’avoir donné des coups de poing à un client insatisfait de sa coupe

Le salon de barbier Jack McGurn Barbier & Club social, géré par Chad Blanchette-Linteau et situé à Trois-Rivières, a été visé par une perquisition jeudi.
Photo collaboration spéciale, Amélie St-Yves Le salon de barbier Jack McGurn Barbier & Club social, géré par Chad Blanchette-Linteau et situé à Trois-Rivières, a été visé par une perquisition jeudi.

Coup d'oeil sur cet article

TROIS-RIVIÈRES | Le salon d’un barbier de Trois-Rivières, déjà en procès pour avoir tabassé un client mécontent de sa coupe de cheveux, a été la cible d’une perquisition policière, jeudi, dans le cadre d’une enquête sur un trafic de cocaïne.

Quelque 70 policiers ont mené une frappe antidrogue liée au crime organisé, en Mauricie, mercredi soir et jeudi matin. Parmi les neuf lieux visés se trouve le salon de barbier Jack McGurn Barbier & Club social, géré par Chad Blanchette-Linteau, qui a de nombreux antécédents judiciaires.

Sa résidence de Trois-Rivières a également été visitée par les policiers. Pour l’instant, il ne fait face à aucune accusation dans cette histoire.

« On était dans une phase perquisition. L’enquête se poursuit et on verra s’il y aura des arrestations », a dit la porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Éloise Cossette.

Chad Blanchette-Linteau
Photo tirée de Facebook
Chad Blanchette-Linteau

Coups de poing

De la cocaïne, des armes à feu, des champignons magiques, 10 000 $ en argent, du cannabis et deux véhicules ont été saisis dans l’ensemble de l’opération.

La SQ n’a pas dévoilé les quantités saisies lors des sept perquisitions à Trois-Rivières, une à Bécancour et une à Sainte-Geneviève-de-Batiscan.

Blanchette-Linteau, 37 ans, a une cause pendante au palais de justice de Trois-Rivières pour voies de fait causant des lésions.

Il est accusé d’avoir donné des coups de poing à la tête d’un client le 27 septembre 2017 après que celui-ci eut dit qu’il n’était pas content de la coupe de cheveux que Blanchette-Linteau venait de lui faire.

Ce procès doit se poursuivre en mars.

Blanchette-Linteau avait par ailleurs été condamné à 54 mois de pénitencier pour trafic de stupéfiants en 2012 et quatre ans de détention en 2008, après avoir été impliqué dans une fusillade dans le stationnement d’un supermarché Maxi.

Les policiers se sont également présentés au salon de coiffure À cause des garçons, situé tout près du Jack McGurn. Mais les locaux étaient vides, selon la Sûreté du Québec.

Il tente de s’enfuir

Quatre personnes ont été arrêtées dans l’opération, dont deux ont comparu au palais de justice de Trois-Rivières.

Audrey Guilbert, 28 ans, et Alexandre Dionne, 25 ans, un couple ayant un bébé de quelques mois, sont accusés de trafic de cocaïne.

Dionne a par ailleurs tenté d’échapper aux policiers, qui voulaient l’arrêter mercredi soir, selon la SQ. Il a voulu prendre la fuite en voiture, mais il y a eu impact avec le véhicule de police.

Il est ensuite descendu de son véhicule pour essayer de se sauver à pied. Toutefois, il s’est fait mettre la main au collet.

Les autres hommes arrêtés, âgés de 26 et 41 ans, ont été remis en liberté sans être accusés.


Selon sa page Facebook, le Jack McGurn Barbier & Club social a été nommé en l’honneur d’un gangster de Chicago, membre du clan d’Al Capone.