/opinion/columnists
Navigation

Pouvoir illusoire

Coup d'oeil sur cet article

Vous avez voté pour un gouvernement qui parle depuis longtemps d’abolir les inutiles commissions scolaires et qui fait l’unanimité au Québec sur la question du rapport d’impôt unique. Or, rien de cela ne se fera.

La Fédération des commissions scolaires et ses alliés syndicaux montreront les crocs. Ottawa exhibera ses muscles et clamera son autorité fiscale. Bip-bip ! Dans les deux cas, le Québec reculera.

Quant à la question des signes religieux, une autre promesse phare de la CAQ, combien de litres d’eau versera-t-on dans la demi-tasse de vin ?

Vote ignoré

Les Britanniques ont voté pour sortir leur pays de la bureaucratie européenne. Ils se feront consulter de nouveau jusqu’à ce qu’ils répondent correctement. Les Français refusaient cette même bureaucratie en 2005. Ils se la sont fait rentrer dans la gorge malgré leur non.

Ce n’est pas si différent de cela chez nous. Peu importe qui nous élisons ou ce pour quoi nous votons, le système va où il veut. Nous sommes forcés de le suivre. Les Québécois ont-ils voté pour un peu moins d’immigration ? On la leur imposera !

Rien ne bouge

Nos élus ont-ils vraiment du pouvoir ? Prenez la ministre Nathalie Roy qui est allée brasser la cage des fumeux de pipes de l’Office de la langue française. Rien ne bouge depuis. La vitrine anglo-chinoise de la rue Wellington que j’ai dénoncée à l’OQLF en octobre va rester là encore longtemps ! La CAQ veut le respect de la langue française, mais rien ne se fera chez notre peuple qui n’aime même pas sa propre langue.

Comme pour semer de l’inertie dans son cabinet, Legault vient d’embaucher un ancien stratège libéral de l’époque Charest... Vraiment, il est à se demander si le slogan sur nos plaques d’immatriculation ne devrait pas devenir Rien ne bouge au lieu du Je me souviens puisque nous n’avons pas de mémoire.