/travel/destinations
Navigation

Un week-end à Casablanca, au Maroc

Coup d'oeil sur cet article

Souvent perçue - à tort - comme simple ville de passage, Casablanca possède pourtant de charmants attraits. Une grande mosquée ouvrant ses portes aux visiteurs non musulmans, une architecture aux influences coloniales françaises, une médina et des quartiers truffés d’allées colorées, une corniche en bord de mer: la ville la plus peuplée du Maroc promet un week-end de jolies découvertes, au bord de l’Atlantique.

QUOI FAIRE

Prendre part à une visite guidée de la grande mosquée

Shutterstock

La mosquée Hassan-II est l’une des seules mosquées à permettre sa découverte aux visiteurs non musulmans. Pour ce faire, il faut s’inscrire à la visite guidée de la troisième plus grande mosquée au monde pendant laquelle les hommes et les femmes peuvent exceptionnellement partager les mêmes pièces: de la salle centrale (habituellement réservée aux hommes) à la salle des prières où les fidèles se lavent (visage, bras, mains, pieds et tête) avant le service. Pouvant accueillir 25 000 personnes en son sein et 80 000 à l’extérieur, l’endroit impressionne avec ses grandes portes, son plafond et ses murs travaillés, son dôme et son minaret haut de 210 mètres.

Partir à la découverte de l’ancienne médina

Shutterstock

 

Il n’y a rien comme se balader dans les ruelles de l’ancienne médina pour prendre le pouls de la ville et du quotidien des habitants. On emprunte les ruelles bordées de bâtiments plus ou moins anciens parsemés de maisons blanches cubiques hispaniques, on s’arrête photographier les nombreuses et élégantes portes, on découvre les échoppes d’artisanat marocain du souk de la vieille ville et on prend le temps de boire un jus de fruits frais ou un café de ce côté des remparts.

OÙ FLÂNER

Dans les allées animées du quartier des Habous

Shutterstock

Dans ce quartier érigé dans la première moitié des années 1900, il fait bon se promener dans le souk, d’un kiosque de maroquinerie à l’autre, en s’arrêtant se régaler de pâtisseries traditionnelles, d’olives et de fruits bien frais. On aime les allées plus tranquilles dissimulées derrière l’artère principale, là où se retrouvent les marchands de tapis, de gâteries alimentaires, de djellabas et de babouches.

Le long de La Corniche

Shutterstock

Marcher jusqu’au phare au bord de l’eau, se prélasser sur la plage léchée par les vagues de l’Atlantique, s’asseoir à la terrasse d’un restaurant, se baigner, manger une glace, voire même pêcher: il y a beaucoup à faire le long de cette longue avenue en bord de mer baptisée La Corniche.

À la terrasse d’un café

Surnommé «le whisky marocain» par un ami originaire du «pays du couchant lointain», le thé à la menthe ne se refuse jamais et se boit quotidiennement, plusieurs fois et à toute heure du jour. On s’arrête en déguster un dans un café, en gardant en tête toutefois que les cafés marocains ne sont généralement fréquentés que par des hommes. Les voyageuses s’y rendent tout de même et s’installent plutôt à la terrasse extérieure afin de profiter de la température, de l’absence de regards et de l’intéressante action des rues avoisinantes.

OÙ ET QUOI MANGER

Des plats marocains traditionnels, évidemment!

Shutterstock

Couscous (généralement servis le vendredi dans les maisons marocaines), des tajines (de légumes ou de viande, toujours dégustées avec du pain traditionnel), de la pastilla (sorte de feuilleté sucré-salé), poulet aux olives, harira (soupe traditionnelle), fines crêpes marocaines, huile d’olive, fazuelos (pâtisseries marocaines à base d’amandes et de miel), grillades au BBQ rustique, dattes et mandarines: Casablanca sait aussi se laisser déguster.

À la terrasse (dressée sur le trottoir) d’un petit kiosque-restaurant

Ils n’ont pas vraiment de nom, mais sont typiquement marocains: les BBQ rustiques en plein air, les grillades de poissons et de fruits de mer et les plats de légumes (tajines et autres) se dégustent sans fla-fla à l’heure du lunch, tout près de la grande mosquée. Pour retrouver l’endroit, on suit la fumée aux effluves marins et braisés.

Au Rick’s Café

Humphrey Bogart et Ingrid Bergman n’y ont jamais mis les pieds en personnes, mais ce restaurant/café/bar a été imaginé afin de recréer le bar rendu célèbre par le duo vedette du légendaire film «Casablanca». On s’y rend pour l’ambiance chic et musicale, les cocktails et le décor raffiné.

OÙ DORMIR

Azur Hôtel

Un hôtel pas compliqué avec vue et à deux pas de la mer: l’Azur Hotel est situé directement sur La Corniche. On y retrouve une piscine, une terrasse, un bar à cocktails et un joli jardin.

À partir de 100$ la nuit.

Pour planifier son voyage à Casablanca et au Maroc: www.officetourismemaroc.com