/news/currentevents
Navigation

Aux trousses d’un tueur à gages

La capture de Frédérick Silva, tueur à la solde de la mafia, est une priorité urgente de la police de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

Un tueur à gages de la mafia montréalaise soupçonné d’avoir commis au moins trois homicides et une tentative de meurtre fait l’objet d’une traque policière de tous les instants.  

La capture de Frédérick Silva, l’un des 10 criminels les plus recherchés au Québec depuis un an et demi, vient même d’être élevée au rang des principales priorités à régler au Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), ont appris Le Journal et son Bureau d’enquête.    

« C’est l’un des meilleurs tueurs à la solde du crime organisé des dernières années », a fait valoir une source policière au sujet du suspect de 38 ans, qui utilise au moins trois fausses identités et des « looks » différents pour échapper aux forces de l’ordre.    

En pleine action  

C’est Silva qui aurait assassiné Sébastien Beauchamps, un ex-membre des motards Rockers, l’après-midi du 20 décembre dernier, croient les enquêteurs des crimes majeurs du SPVM qui dirigent cette chasse à l’homme avec la Sûreté du Québec.    

Selon nos informations, le tireur a alors été filmé en pleine action par une caméra de surveillance au moment où il a fait feu sur l’ancien porte-couleurs de ce club-école des Hells Angels, près d’une station-service du secteur Saint-Léonard.    

Silva est aussi soupçonné du meurtre d’Alessandro Vinci, le gérant d’un concessionnaire de véhicules d’occasion à Laval, qui a été criblé de balles le 11 octobre dernier.    

Le tireur est déjà accusé de tentative de meurtre aux dépens du caïd mafieux Salvatore Scoppa, à Terrebonne, en février 2017, ainsi que du meurtre d’un client du cabaret Les Amazones, durant la nuit du 24 mai 2017, dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce.    

Les policiers détiennent des renseignements voulant que Silva parviendrait à s’esquiver des forces policières en bénéficiant de la protection et de l’aide financière de la mafia italienne.    

Proche de la mafia...  

Le 27 mars 2015, Frédérick Silva s’était particulièrement fait remarquer des policiers lors de l’opération antidrogue Magot, selon des documents judiciaires consultés par Le Journal.    

Des membres de la GRC étaient alors chargés de surveiller les déplacements de Stefano Sollecito, le chef intérimaire de la mafia montréalaise.    

Peu avant 14 h, Silva, Sollecito et une autre tête dirigeante de la mafia, Leonardo Rizzuto, fils du défunt parrain Vito Rizzuto, ont été observés quittant ensemble le terminal de l’aéroport Trudeau, à Dorval.    

Le trio est parti à bord d’une Honda Accord noire conduite par Silva. Lui et Sollecito sont ensuite allés manger et « discuter en anglais » dans un restaurant du boulevard Pie-IX.    

... et des motards  

Durant cette enquête, Silva a aussi été vu avec un trafiquant proche des Hells Angels, Gaétan Sévigny, dans la Porsche Cayenne de ce dernier, le 25 février 2014.    

Le soir même, Sévigny — qui purge une peine de cinq ans en rapport avec cette opération — était observé avec Sébastien Beauchamps dans un resto à Terrebonne. Il s’agit du même Beauchamps assassiné à la fin de 2018.    

« Silva représente bien le crime organisé en 2019, où les différents groupes collaborent ensemble en s’échangeant des ressources professionnelles », a commenté une source au fait du dossier.      

♦ Considéré comme « armé et dangereux », Frédérick Silva serait constamment en déplacement, se logeant dans des appartements loués pour de courtes périodes et modifiant fréquemment son apparence physique.  

Qui est Frédérick Silva ?     

   

  • Né en juin 1980  
  • Mesure 1,75 m (5 pieds 9 pouces)  
  •  Pèse 91 kg (201 lbs)  
  •  Cheveux bruns roux  
  •  Yeux bruns  
  •  Parle français et anglais  
  •  Arbore de nombreux tatouages, dont un de la vierge Marie sur le bras droit et d’un dragon sur l’épaule gauche  
  •  Noms d’emprunt : David Guérard, Ziad Essagian, Dieter Steinbrich  
  •  Antécédents judiciaires pour vols qualifiés, invasions de domicile et fraude   

 21 FÉVRIER 2017 À TERREBONNE  

Photos courtoisie et d'archives, Agence QMI

Salvatore Scoppa (en médaillon), un influent mafioso de 48 ans, s’en est tiré avec une blessure à un bras après s’être fait tirer dessus dans le stationnement d’un restaurant. La victime et son frère, Andrew Scoppa, se sont retrouvés en conflit avec le chef intérimaire du clan Rizzuto, Stefano Sollecito, d’après des propos que ce dernier a tenus alors qu’il était enregistré à son insu par la police, à l’été 2015.    

 24 MAI 2017 À MONTRÉAL, QUARTIER NOTRE-DAME-DE-GRÂCE  

Photo d'archives, Agence QMI

Une dispute entre Daniel Armando Somoza Guildea, 28 ans, et Frédérick Silva aurait éclaté à l’intérieur du cabaret de danseuses Les Amazones, rue Saint-Jacques, au cours de la nuit. Les deux clients ont été expulsés et Silva aurait ensuite sorti une arme et atteint mortellement son rival à deux reprises avant de s’enfuir au volant d’un luxueux VUS Range Rover rouge.      

11 OCTOBRE 2018 À LAVAL  

  

Photos Nécrologie Canada et d'archives, Agence QMI

Alessandro Vinci (en médaillon), 31 ans, travaillait comme gérant chez un concessionnaire de véhicules d’occasion appartenant à son père, dans le quartier Chomedey. Peu avant 21 h, le tireur est entré dans le commerce avec une arme de poing, s’est dirigé vers la victime et l’a atteinte de plusieurs projectiles avant de repartir. Vinci n’avait pas de casier judiciaire et le mobile de ce crime reste nébuleux.    

20 DÉCEMBRE 2018 À MONTRÉAL, QUARTIER SAINT-LÉONARD  

Photos tirée de Facebook et d'archives, Agence QMI

Sébastien Beauchamps (en médaillon), un ex-membre d’un club-école des Hells Angels, a été tué d’une balle à la tête dans le stationnement d’une station-service sur le boulevard Langelier. Trois autres véhicules ont été touchés par des projectiles dans la fusillade. La victime de 44 ans aurait aussi agi comme garde du corps de Gregory Woolley, le leader des gangs de rue montréalais.