/finance
Navigation

La folie des grandeurs du Super Bowl

FBN-SPO-AFC-CHAMPIONSHIP---NEW-ENGLAND-PATRIOTS-V-KANSAS-CITY-CH
Photo AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les jeux sont faits. Après deux matchs enlevants en finales d’association, les Rams de Los Angeles ont obtenu l’un des deux laissez-passer pour la 53e édition du Super Bowl. Ils ont rendez-vous avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, qui d’autre ?

Pour les Patriots, il s’agit d’un retour à la case départ. En effet, ce Super Bowl aura lieu 17 ans jour pour jour après la conquête de leur tout premier titre contre ces mêmes Rams, qui évoluaient alors à St. Louis. C’est à ce moment exact qu’est née la présente dynastie des Patriots, dynastie qui exerce une domination sans précédent sur l’ensemble de la ligue depuis.

Plusieurs choses ont changé depuis ce dimanche de février 2002, mais pour les Patriots, les deux principaux architectes de ces succès, le quart-arrière Tom Brady et l’entraîneur-chef et directeur général Bill Belichick demeurent bien en selle et ne montrent aucun signe de ralentissement. La présence des Patriots à cette grande fête annuelle est toujours un gage de succès et s’avère profitable à bien des égards.

Voici quelques exemples de bénéfices qu’apporte le Super Bowl sur le plan financier.

Diffuseurs

Les Patriots ne laissent personne indifférent. Soit on admire leurs succès et leur désir de vaincre, soit on les déteste au plus haut point. Pour les diffuseurs officiels du Super Bowl, un duel entre cette équipe évoluant sur la côte est et une formation représentant l’énorme marché de Los Angeles assure de bonnes cotes d’écoute.

Le Super Bowl le plus regardé de l’histoire ?

Il y a quatre ans, 114,4 millions d’Américains ont regardé le match opposant les Patriots de la Nouvelle-Angleterre aux Seahawks de Seattle.

Les cotes d’écoute des finales d’association aux États-Unis :

Rams de Los Angeles contre Saints de La Nouvelle-Orléans

  • 44,1 millions de téléspectateurs

Patriots de la Nouvelle-Angleterre contre Chiefs de Kansas City

  • 53,9 millions de téléspectateurs*

*Deuxième finale d’association la plus regardée en 42 ans.

Publicité

FBN-SPO-AFC-CHAMPIONSHIP---NEW-ENGLAND-PATRIOTS-V-KANSAS-CITY-CH
Photo courtoisie

Qui dit Super Bowl dit publicités du Super Bowl. Encore une fois, les diffuseurs feront des affaires d’or grâce aux cinq millions de dollars que sont prêtes à allonger les entreprises en échange d’une pub télévisée de 30 secondes durant le Super Bowl.

Ce ne sont pas les acheteurs qui manquent. Cette semaine, on apprenait même que l’on avait refusé la diffusion d’une pub faisant la promotion du cannabis. La marijuana étant une substance interdite par la NFL

Prix exigés pour une pub de 30 secondes au Super Bowl

  • 1968: 54 500 $
  • 1978: 162 300 $
  • 1988: 645 000 $
  • 1998: 1 291 100 $
  • 2008: 2 699 963 $
  • 2018: 5 000 000 $

Combien de publicités verra-t-on ?

En moyenne, quelque 80 publicités sont diffusées durant le Super Bowl, ce qui signifie que le diffuseur encaissera des revenus publicitaires d’environ 400 millions de dollars.

Qui sera de la partie cette année ?

Les entreprises suivantes figurent parmi celles ayant réservé un espace publicitaire en vue du match de dimanche prochain : Audi, Budweiser, Hyundai, Kia, Mercedes-Benz, Pepsi, Toyota, Turbotax, Turkish Airlines, Verizon, Walt Disney.

Retombées économiques

En général, le Super Bowl se regarde en famille ou entre amis et engendre des dépenses pour ceux qui se prêtent à ce rituel annuel au cours duquel bière, pizzas et ailes de poulet sont au rendez-vous. En contrepartie, le Super Bowl entraîne une baisse de la productivité puisque plus de 15 millions d’Américains ne se présentent pas au travail le lendemain du match. Selon la National Retail Association, voici le montant dépensé par les 111 millions d’Américains ayant regardé le Super Bowl de février 2016.

Nourriture, décorations et vêtements à l’effigie des équipes

  • 9,1 milliards $

Alcool

  • 710 millions $

Les aliments les plus populaires aux États-Unis lors du Super Bowl

  • 1,3 milliard d’ailes de poulet
  • 11 millions de pointes de pizza
  • 227 M$ de ventes de croustilles