/travel/destinations/quebec
Navigation

L’indémodable parc national de la Mauricie

Une des tentes oTENTik quatre saisons dans le secteur Rivière-à-la-Pêche.
Photo courtoisie, Parcs Canada Une des tentes oTENTik quatre saisons dans le secteur Rivière-à-la-Pêche.

Coup d'oeil sur cet article

Vieillot ou traditionnel, le parc national de la Mauricie ? Avec les travaux des dernières années sur les bâtiments et les infrastructures, le parc, à deux heures de Montréal ou de Québec, a plutôt pris un coup de jeune. Mais pas trop, son âme venant de la tradition de la randonnée.

En hiver, on se rend moins compte de la nouvelle allure du parc car seul le secteur accessible par Saint-Jean-des-Piles est en activité. Sur cinq kilomètres, la route Promenade asphaltée mène au revampé pavillon de services de Rivière-à-la-Pêche, point de départ des sentiers de raquette et de ski de fond.

Des gens de tout âge fréquentent le parc, à partir 
des petites familles jusqu’aux aînés actifs.
Photo courtoisie, Parcs Canada
Des gens de tout âge fréquentent le parc, à partir des petites familles jusqu’aux aînés actifs.

Camp luxueux

À proximité, se dressent une douzaine de tentes quatre saisons oTENTik, à louer pour un séjour. Pouvant accueillir quatre adultes ou une petite famille, elles sont équipées de lits avec matelas, d’un poêle à bois et d’éclairage à l’énergie solaire. On y retrouve même une cafetière et tout le nécessaire pour les repas.

Bien entendu, il faut se lever de temps en temps la nuit pour mettre une bûche dans le poêle à bois mais ce n’est pas grand-chose quand on pense au mode de vie de nos ancêtres. Et contrairement à eux ou aux aventuriers contemporains, on peut prendre notre douche, un bloc sanitaire se trouvant à proximité.

À peine à 10 minutes à pied, on a accès au Wi-Fi dans le pavillon de services de Rivière-à-la-Pêche. Comme camp de base, ça pourrait être pire...

Pour la raquette, le réseau comprend un circuit convenant à la majorité des randonneurs.
Photo courtoisie, Parcs Canada
Pour la raquette, le réseau comprend un circuit convenant à la majorité des randonneurs.

Panoramas

Le long des sentiers, la succession de lacs, de collines et de panoramas donne tout le charme de la randonnée. Balisés, les sentiers de ski de fond, en style classique et en pas de patin, forment un réseau de près de 70 kilomètres. Il y a des refuges chauffés à tous les cinq kilomètres.

Pour la raquette, plusieurs sentiers comme celui du lac-du-Pimbina (No.15) sont destinés aux randonneurs aguerris avec un trajet accidenté de plus de 10 kilomètres. Il faut donc bien regarder la signalisation avant de s’engager.

Pour la majorité des randonneurs, le sentier de raquette le plus accessible, et de loin, demeure celui du Camping (No.1) menant à de beaux points de vue sur la rivière Saint-Maurice. Une agréable balade d’un peu plus de deux heures.

 

Parc national du Canada de la Mauricie

Accès en auto : A-55, sortie 226

Frais d’entrée : 8 $ à 10 $ par adulte, gratuit pour les 17 ans et moins

Location : Raquettes (adultes et enfants), crampons, porte-bébé

Nuitée dans une tente oTENTik : 120 $

819 538-3232

 parcscanada.gc.ca

 

D’autres idées pour le week-end

Région de Québec : Escapade au Mont-Sainte-Anne

Une des tentes oTENTik quatre saisons dans le secteur Rivière-à-la-Pêche.
Photo courtoisie, Louise Bilodeau

Nul besoin d’être un skieur alpin pour apprécier un séjour au Château Mont Sainte-Anne. C’est aussi un pied-à-terre idéal aux portes d’un territoire remarquable pour le ski de fond, la raquette ou le vélo sur neige.

Hébergement en chambre, studio ou encore condo logeant confortablement quatre personnes. Spa, bains à remous et piscine intérieure.

 chateaumsa.com