/sports/fighting
Navigation

Alvarez perd sa couronne

Le Montréalais d’origine colombienne s’incline par décision unanime contre Sergey Kovalev

Alvarez perd sa couronne
Capture d'écran, TVA Sports

Coup d'oeil sur cet article

FRISCO, Texas | Eleider Alvarez a connu une soirée de travail difficile, samedi soir au Ford Center, et il a perdu son titre mondial WBO des mi-lourds.

Dans un combat où il a été trop passif, le protégé de Marc Ramsay s’est incliné par décision unanime des juges (116-112 x 2 et 120-108). Le Journal avait une carte de 116-112.

On ne criera pas au vol avec ces pointages. Loin de là. Kovalev mérite pleinement la victoire et il a boxé Alvarez comme dans ses belles années.

Kovalev a pris le contrôle dès la première cloche alors qu’il s’est planté dans le centre du ring. Il a pris une avance nette sur les cartes des juges lors des six premiers rounds grâce à son jab et quelques coups de puissance.

Pendant ce temps, Alvarez peinait à lancer des attaques soutenues et puissantes. On a eu l’impression qu’il ne trouvait pas de solutions au Kovalev 2.0 et il a tenté de lui passer le knock-out durant toute la soirée. Ce fut une erreur de sa part.

«Je n’ai pas d’excuses. Je croyais avoir livré une bonne performance, mais le résultat n’était pas au rendez-vous, a déclaré Alvarez sur le ring dans les minutes après la décision.

«Je me vois comme un perdant ce soir, mais je vais me relever.»

Mauvaise stratégie

Après les six premiers rounds, l’équipe d’Alvarez avait espoir que le champion retrouve ses marques et qu’il se mettrait en marche. Par contre, ça n’est jamais arrivé.

Son niveau d’énergie baissait en même temps que celui de son adversaire. Son entraîneur Marc Ramsay avait beau lui donner des instructions, mais il n’était pas capable de les appliquer.

De son côté, Kovalev n’a pas cassé comme au premier combat ou lors de ses deux défaites contre Andre Ward. Il avait été bien préparé son préparateur physique Teddy Cruz et il a eu de l’essence dans le réservoir jusqu’à la dernière seconde du choc.

Ce n’est pas la fin du monde, mais Alvarez n’était pas dans son assiette dans ce match revanche.

Est-ce qu’on aura droit à un troisième combat entre les deux hommes ? C’est difficile à dire. On peut s’attendre à ce qu’Alvarez ait besoin d’au moins un combat pour retrouver ses repères.