/sports/fighting
Navigation

David Lemieux prêt à aller de l’avant

David Lemieux prêt à aller de l’avant
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

David Lemieux est de retour au gymnase depuis quelques semaines. En compagnie de son équipe, il a pris le temps de faire le point à la suite de l’annulation de son dernier combat, le 15 décembre dernier à New York, en raison d’un grave problème de déshydratation qui a nécessité une hospitalisation.

En entrevue à TVA Sports, le boxeur québécois s’est dit prêt à aller de l’avant. Il en a toutefois assez de parler de ses problèmes de poids, dont il a de la difficulté à identifier la cause.

«C’est assez énervant de devoir expliquer ça 10 000 fois au monde. C’est dur à expliquer. C’est juste ma génétique, la façon dont je suis fait. Je prends 20 livres en 24 heures, alors ça donne un exemple.»

Selon son entraîneur, Marc Ramsay, «il y a beaucoup de leçons à retenir».

«On a lavé notre linge sale entre nous, on ne fera pas ça publiquement», a-t-il indiqué. «Mais David n’a pas peur de se regarder dans le miroir.»

Maintenant à 168 livres

Pour son prochain duel, il va se battre dans la catégorie des 168 livres et non chez les 160 livres.

«Ça se passe super bien à 168, alors pourquoi ne pas rester à 168? Mais dans ma tête, 160 livres est le poids où je serais le meilleur.»

Son promoteur travaille actuellement pour lui obtenir un combat de championnat du monde en sous-carte de Saul «Canelo» Alvarez en mai. Le nom de l’Anglais John Ryder circule.

Si tout se passe bien, le pugiliste de 30 ans obtiendra donc la chance de monter dans le ring pour un titre mondial, mais cette fois-ci il n’aura pas à souffrir pour faire le poids.