/news/consumer
Navigation

Des niveaux de métaux toxiques élevés dans la moitié des jus de fruits

Coup d'oeil sur cet article

Des concentrations inquiétantes de matières dangereuses pour la santé, comme le cadmium, le plomb et l'arsenic inorganique, ont été découvertes dans plusieurs grandes marques de jus de fruits dans le cadre d'une vaste enquête de Consumer Reports.

Dans sa récente étude réalisée aux États-Unis, l'équipe du magazine a analysé 45 jus de plusieurs grandes marques, incluant Minute Maid, Great Value, Mott's, Whole Foods, Welch's et Ocean Spray, dont plusieurs peuvent se retrouver sur les tablettes canadiennes.

Au total, 21 types de jus analysés affichaient un taux préoccupant de cadmium et de plomb – des métaux lourds – ou d'arsenic inorganique – un métalloïde. Par contre, l'équipe n'a pas trouvé un seul jus avec un taux trop élevé de mercure.

Pas moins de 16 marques de jus posaient un risque pour les enfants à partir d'une tasse (250 ml) par jour, dont sept à partir d'une demi-tasse (125 ml) par jour. Dix des jus analysés contenaient même un taux de métal nocif suffisant pour nuire à la santé d'un adulte.

Les jus de raisin et les mélanges de jus de fruits avaient tendance à contenir plus de métaux nocifs que les jus de pomme.

Cancer, développement, diabète...

Présentes naturellement dans la nature, les matières analysées par Consumer Reports peuvent entraîner d'importants problèmes de santé, lorsque consommées en trop grande quantité, particulièrement chez les enfants. Des études ont déjà établi des corrélations entre les métaux analysés et, entre autres, un quotient intellectuel plus faible, des problèmes comportementaux, le diabète de type 2 et certains cancers.

Ces données sont plutôt alarmantes, juge l'équipe du magazine, d'autant plus qu'un sondage réalisé auprès de 3002 parents par Consumer Reports démontre que trois enfants américains sur quatre boivent du jus tous les jours.

Néanmoins, les concentrations de métaux nocifs dans les jus affichent une tendance à la baisse. En 2011, 71 % des jus testés par le magazine contenaient un taux supérieur à une partie par milliard d'au moins une matière toxique, contre 47 % maintenant.

«Nos tests démontrent qu'il n'y a pas de raison pour que l'administration sur les médicaments et l'alimentation n'impose pas de cibles plus agressives sur les taux de cadmium, de plomb et d'arsenic inorganique dans tous les jus de fruits. De toute évidence, plusieurs fabricants sont rendus là», a expliqué le responsable scientifique du magazine, James Dickerson.

En attendant, Consumer Reports suggère de limiter la quantité de jus offerte aux enfants, d'autant plus que d'autres aliments sont aussi susceptibles de contenir des taux élevés de métaux nocifs.