/misc
Navigation

Les marmottes du Salon bleu

Les marmottes du Salon bleu
Photo d'archives

Coup d'oeil sur cet article

Pas de victoire en vue, ni même de bataille...  

- John Fante  

Vous avez remarqué? Quand ça brasse, quand le courage est requis et que le débat bat son plein, on ne voit pas les soldats de plomb de Québec solidaire.  

Sur le voile islamique ou les élections fédérales, ils n’ont rien à dire les poupons de Maman Massé. Ils parlent du climat, des CHSLD ou de n’importe quoi.  

Alors que tout le monde s’émeut, comme à chaque année en janvier, sur le sort des musulmans, la gauche baloney prend son trou, se dérobe et reporte à plus tard sa soi-disant «position».  

Comme si on ne connaissait pas son parti-pris envers le hidjab. Comme si on ne savait pas que les syndicats, faute d’opprimés locaux, ont pris fait et cause pour les immigrants, et tant pis si les femmes doivent porter un voile et cacher leurs cheveux...  

Faut se souvenir d’Ève Torres, candidate de QS dans Mont-Royal en 2018 et qui était porte-parole du Conseil national des musulmans canadiens, une organisation qui défend ardemment la liberté d'expression et le droit des musulmanes à se couvrir le visage...  

Mme Torrès porte naturellement le hidjab. Les philatélistes de QS l’avaient catapultée là où elle n’avait pas plus de chance d’attirer l’attention que d’être élue... On l'a pour ainsi dire passée sous le radar. ..  

Dans Rosemont-Petite-Patrie, contre Lisée, QS aurait sans doute perdu mais la brave dame se serait sans doute mérité une quelconque carte chouchou...  

Ève Torres de Québec solidaire
Photo d'archives, Dominique Scali
Ève Torres de Québec solidaire

Ce parti dit maintenant, alors que le débat fait rage et que les opinions s’affrontent, que son avis sur le port des signes religieux n’est plus tout à fait clair...   

Les faux-fuyants du Salon bleu feront savoir ce qu’ils pensent plus tard, quelque part en mars. Ils sauront alors où va le vent...  

QS était en faveur de l’interdiction des signes religieux pour les employés de l’État en situation d’autorité. Il ne l’est plus aussi fermement... Il nuance, il patine, il délibère...  

Cette nouvelle hésitation découle vraisemblablement de l’influence qu’a en son sein des gens comme Éva Torrès...  

Et s’il y a aujourd’hui une division au sein de QS, c’est que l’islam n'y a jamais été proscrit...  

Autre sujet embarrassant pour les commissaires du peuple en culottes courtes : les élections fédérales. Qui appuyer? Personne!   

Ce serait drôle si on ne les prenait pas au sérieux mais voilà, les naïfs emplissent les bus et les rames du métro, sans parler des abonnés de Communauto et les aficionados de Subaru...  

Ça fait longtemps que QS fait des câlins au Nouveau Parti démocratique. Ça date d’avant Jack Layton. Duceppe, abandonné par l’aristocratie syndicale et les phalanges marxistes pendant qu’Amir Khadir cirait les souliers d’Alexandre Boulerice...  

Mais aujourd’hui, QS ne trouve pas les couilles pour faire de même avec Jagmeet Singh. Politiquement gênant sans doute. Surtout à cause des débats sur le voile islamique et l’immigration. Et aussi parce que le NPD, le rejeton de la Canadian Union of Public Employees, sera sans doute rayé de la carte...  

Les marmottes du Salon bleu
Photo d'archives, Pierre-Alexandre Maltais

Et pourtant, cela ne devrait pas avoir la moindre importance puisque QS se dit souverainiste; ne devrait-il pas appuyer sans hésiter le Bloc québécois qui, ma foi, semble retrouver la santé aux mains d’Yves-François Blanchet. Devrait-on compatir avec les entartés d'Option Nationale comme Dorion et Zanetti?   

Entre deux scrums sur le climat, la cheftaine Manon et l’adjudant Gabi ont dit que leur parti resterait «neutre». Sans doute pour ne pas faire de peine aux réfugiés du NPD. Si les sondages ne mentent pas, aux prochaines élections fédérales, ils seront bouffés tout rond et Boulerice immortalisé dans un porte-clef de la FTQ, comme Rambo Gauthier...  

Fidèles à leur tradition, les médias ont fait des reportages touchants sur des marmottes endormies qui, les yeux encroûtés et le nez déshydraté, étaient sorties de force de leur tanière pour flairer la fin de l’hiver...  

On les a refoutues dans leur trou en présumant qu’elles avaient vu leur ombre sinon des imbéciles, à travers les nuages et leur glaucome...  

Pareil avec QS. Vers un micro ou une caméra, les siffleux sortent de leur trou mais y retournent au plus sacrant en disant devoir attendre un mois avant de répondre... Comme des marmottes, ils attendent la fin de l'hiver pour penser. Il est vrai que chez QS, il y a plus pressant que le pays...  

C’est ce qui plaît le plus chez ce parti pétri d'innoncence, ce qui le rend si attachant, ce petit côté fouisseur. Qu’il soit dirigé par un colleur de timbres qui fuit les caméras est tout à fait dans l’ordre des choses... Le spectacle qu'il nous offre est franchement divertissant.