/news/currentevents
Navigation

Agression dans la cour d’une école primaire d’Alma : une fillette blessée à l'arme blanche

Agression dans la cour d’une école primaire d’Alma :  une fillette blessée à l'arme blanche
Photo Isabelle Tremblay

Coup d'oeil sur cet article

Une fillette d'une dizaine d'années a été blessée au Lac-Saint-Jean après avoir été agressée à l'arme blanche dans la cour de son école.  

Une altercation entre deux enfants en 4e année du primaire a mal tourné, ce midi, sur le terrain d'une école d'Alma. Une jeune fille a été blessée après avoir été attaquée par un garçon de son âge. L'origine du conflit n'est pas encore connue.   

Agression dans la cour d’une école primaire d’Alma :  une fillette blessée à l'arme blanche
Photo Isabelle Tremblay

  

La police confirme qu'une arme blanche aurait été utilisée. « Ça s’est produit dans la cour de l’école Saint-Pierre vers 13 h, en revenant de l’heure du dîner, juste avant la reprise des cours », confirme Christine Flaherty, directrice générale adjointe de la Commission scolaire du Lac-Saint-Jean.  

Le personnel qui s’affairait à faire de la surveillance à l’extérieur est intervenu auprès des enfants. « Les secours ont rapidement été contactés. La jeune a été conduite en ambulance au centre hospitalier en compagnie d’un membre du personnel », poursuit la gestionnaire. Elle ajoute que les parents de la victime et du présumé agresseur ont été appelés par les autorités.  

Selon le porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ), Hugues Beaulieu, la petite fille aurait subi des blessures superficielles. « Quant à l’autre élève, il a été rencontré par les policiers, en collaboration avec les services sociaux », mentionne le sergent Beaulieu. Les motifs de l’agression n’ont pas été dévoilés par les autorités. La division des enquêtes sur les crimes majeurs de la SQ s’est rendue sur place au cours de l’après-midi pour tenter de faire la lumière sur les circonstances entourant cet événement.   

Gestion de crise  

La Commission scolaire a déployé son plan de mesures d’urgence. Du soutien psychosocial a été offert aux jeunes qui ont été témoin de la scène. Le personnel enseignant sera rencontré ce soir. « Nous allons maintenir l’aide psychologique dans les prochains jours, tant et aussi longtemps que ce sera nécessaire », termine Christine Flaherty.  

L'école Saint-Pierre d'Alma est fréquentée par 591 enfants de la maternelle à la 6e année.