/news/currentevents
Navigation

Des témoignages sur une période peu glorieuse du CH

L’ancien joueur du Canadien Zack Kassian revient dans un procès sur sa vie passée de party animal

Coup d'oeil sur cet article

Bière, alcool fort, vin, cocaïne, musique forte, belles jeunes femmes inconnues : voici à quoi ressemblait un party chez le hockeyeur Zack Kassian durant son bref passage chez le Canadien de Montréal, qui s’est abruptement terminé après une soirée bien arrosée.

L’ailier droit aujourd’hui à l’emploi des Oilers d’Edmonton a lui-même donné cette description d’une fête dans son condo de deux étages, hier, au palais de justice de Montréal.

Photo Agence QMI, Joël Lemay

Il témoignait par visioconférence au procès d’Alison de Courcy-Ireland. La femme de 23 ans, que Kassian n’a vue qu’une fois, est accusée de conduite avec les facultés affaiblies ayant causé des blessures au hockeyeur.

La Couronne allègue que celle qui réside maintenant au Nouveau-Brunswick était au volant du camion F350 qui est entré en collision avec un arbre, tôt le matin du 4 octobre 2015, à l’angle de l’avenue Clanranald et du chemin de la Côte-Saint-Luc.

Alison de Courcy-Ireland
Photo Chantal Poirier
Alison de Courcy-Ireland

Le joueur de 28 ans a raconté hier le peu de souvenirs qu’il lui reste de cette soirée. Il a affirmé avoir bu pendant environ neuf heures, et avoir invité des gens à le rejoindre.

Dans un récit rempli de trous, le hockeyeur a indiqué que trois femmes et un homme inconnus se sont rendus chez lui ce soir-là.

Coéquipier entremetteur

Parmi les invités, il y avait Alison de Courcy-Ireland et son amie Gemma Brown, alors âgées de 20 et 18 ans respectivement.

« J’ai eu leur numéro d’un coéquipier. Elles m’ont été présentées comme des filles qui aimaient avoir du plaisir et faire le party », a-t-il décrit en anglais, prétextant avoir oublié le nom du joueur du Canadien dont il parlait.

Au lever du jour, le trio a quitté le condo. « Je ne me rappelle pas où on allait, peut-être à un after party », a-t-il avancé en réponse aux questions de Me Sylvie Dulude, de la poursuite.

Le joueur est néanmoins catégorique sur une chose : ce n’est pas lui qui conduisait.

« J’étais intoxiqué, j’avais bu beaucoup et j’avais pris de la drogue. [...] J’ai rampé à l’arrière, je me suis allongé et je me suis endormi. Le reste, je ne m’en rappelle plus », a-t-il expliqué au juge Denis Mondor.

Mensonge

Kassian a été passablement malmené par Me Andrew Barbacki en contre-interrogatoire.

Le hockeyeur a notamment avoué avoir menti aux ambulanciers quant à sa consommation.

« À l’époque, j’étais dans le programme d’abus de substances de la LNH. Je savais que si la ligue apprenait que j’avais consommé, on me renverrait en thérapie », s’est-il justifié.

Dans les faits, c’est exactement ce qui s’est produit. Kassian, qui a eu le nez et un pied cassés lors de la collision, a dû suivre une cure de désintoxication et a par la suite été échangé sans avoir joué un seul match à Montréal.

« Ma vie a changé drastiquement depuis ce jour-là », a-t-il résumé.

Kassian a conduit, jure une témoin

Zack Kassian a conduit son camion le soir de la collision, affirme une amie de la jeune femme accusée de l’avoir blessé.

Le témoignage de Gemma Brown contredit ainsi celui du hockeyeur professionnel, qui a juré sous serment ne jamais avoir touché au volant de son F350, dans la nuit du 3 au 4 octobre 2015.

Gemma Brown a dû interrompre son témoignage après s’être sentie mal hier.
Photo Chantal Poirier
Gemma Brown a dû interrompre son témoignage après s’être sentie mal hier.

La femme de 22 ans a déclaré s’être rendue chez l’ex-joueur du CH avec son amie Alison de Courcy-Ireland à la fermeture des bars.

Après quelques verres de vin, les deux dames voulaient rentrer chez elles et Kassian aurait proposé de les reconduire.

« Zack s’est douché, il a changé de vêtements et il a dit : “je m’en vais déjeuner, où est-ce que vous allez, je vais vous déposer” », a-t-elle relaté en anglais hier.

Gemma Brown a mentionné avoir pris place à l’arrière du camion lorsque le trio a quitté le condo, alors que le hockeyeur conduisait.

Pour le moment, difficile de savoir si Kassian était toujours au volant lors de la collision puisque la jeune femme a été indisposée et n’a pu terminer son témoignage.

Indisposée

Elle a dit au juge Denis Mondor qu’elle ne se sentait pas bien et ce dernier a à peine eu le temps de quitter la salle pour lui donner une pause que la dame vomissait dans une poubelle.

Au cours du contre-interrogatoire de Kassian, la défense avait laissé sous-entendre que le hockeyeur s’était endormi sur la route et que l’une des deux femmes avait dû prendre la place du conducteur.

« Si vous essayez de prouver que je conduisais, c’est un mensonge », avait statué Kassian, irrité.

Le magistrat a mis fin à l’audience, qui se poursuivra ce matin.

Gemma Brown a souri à Alison de Courcy-Ireland en quittant la salle.