/sports/hockey/canadien
Navigation

L'ex-adjoint au DG du Canadien André Boudrias est décédé

Laval
Journal de Montreal

Coup d'oeil sur cet article

L’ancien hockeyeur et ex-adjoint au directeur général du Canadien de Montréal André Boudrias est décédé à l’âge de 75 ans dans la journée de mardi.

Selon les informations obtenues par l’Agence QMI mercredi, l’homme serait mort à la suite d’un problème cardiaque survenu durant un séjour de ski dans l’Ouest canadien.

«C'est avec tristesse que le Club de hockey Canadien a appris le décès d'André Boudrias survenu hier [mardi] à Whistler, en Colombie-Britannique, a plus tard réagi l’organisation montréalaise, par voie de communiqué. La grande famille des Canadiens offre ses sincères sympathies à son épouse Ginette et [aux autres] membres de la famille.»

S’il a connu une très belle carrière de joueur, Boudrias était revenu dans le giron du Bleu-Blanc-Rouge, le 13 juin 1983, pour agir comme adjoint au DG Serge Savard durant 12 ans.

«C’était un homme qui avait de grandes qualités, qui connaissait très bien son hockey et qui avait été un excellent joueur lui-même, se souvient Savard. Ça a été un bon ami tout au long de ma vie. J’ai juste de bons souvenirs de lui.»

Ayant aussi assumé la fonction de directeur du recrutement, Boudrias a contribué à sa façon aux conquêtes de la coupe Stanley de 1986 et 1993. Comme responsable du repêchage, il a notamment permis au Tricolore de sélectionner Patrick Roy et Stéphane Richer en 1984.

«C’était quelqu’un de très talentueux qui aimait beaucoup le talent et qui savait l’identifier. Il regardait toujours le talent avant la taille», a précisé Savard.

Congédié par le Canadien au même moment que Savard, le 17 octobre 1995, Boudrias s’est ensuite joint aux Devils du New Jersey. Le Québécois a longtemps travaillé au sein de cette équipe, avec qui il a savouré deux autres titres de la coupe Stanley (2000 et 2003).

De Vancouver à Québec

À titre de joueur, Boudrias a été une vedette des Canucks de Vancouver au début des années 1970, terminant au sommet des pointeurs de l’équipe lors de quatre campagnes différentes. Il avait notamment conclu la saison 1974-1975 avec une récolte de 78 points en 77 matchs.

Le Montréalais a disputé un total de 662 parties du calendrier régulier de la LNH, amassant 491 points, dont 151 buts. Il a aussi porté les couleurs du Canadien, des North Stars du Minnesota, des Blackhawks de Chicago et des Blues de St. Louis.

Après son séjour dans la LNH, l’attaquant a passé deux ans chez les Nordiques de Québec, à l’époque où ils faisaient partie de la défunte Association mondiale. Il a aidé la formation fleurdelisée à remporter la coupe Avco en 1977, obtenant d’ailleurs 15 points en 17 matchs éliminatoires. Il a été un élément important du club en compagnie de Serge Bernier, Réal Cloutier et Jean-Claude Tremblay, entre autres.

Au terme de sa carrière de joueur, Boudrias a occupé un poste d’assistant à l’entraîneur-chef Jacques Demers chez les Nordiques lorsqu’ils ont effectué leurs débuts dans la LNH en 1979.

Devant Yvan Cournoyer

Boudrias a également connu beaucoup de succès à Montréal, à l’époque des Canadiens junior. Il a remporté deux fois le titre de meilleur pointeur dans l’Association de hockey de l’Ontario, obtenant ainsi le trophée Eddie Powers en 1961-1962 de même qu’en 1963-1964.

Lors de cette dernière saison junior, il avait obtenu 135 points en 55 matchs, terminant avec 24 points de plus que son célèbre complice Yvan Cournoyer.