/news/health
Navigation

Boissons alcoolisées sucrées: Éduc'alcool «profondément déçu» de Santé Canada

Boissons alcoolisées sucrées: Éduc'alcool «profondément déçu» de Santé Canada
Photo Antoine Lacroix

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Les mesures proposées par Ottawa dans son projet de règlement sur les boissons sucrées alcoolisées, comme la Four Loko et la FCKD UP, sont insuffisantes, a fait savoir Éduc'alcool.

L’organisme estime que le gouvernement fédéral doit «cesser de faire la sourde oreille» et a lancé mercredi un appel ultime pour un encadrement adéquat des boissons particulières et dangereuses.

En l’occurrence, Éduc'alcool invite Ottawa à inclure deux dispositions dans son projet qui «sont tout à fait primordiales»: limiter à un seul verre standard d'alcool les portions individuelles de boissons alcoolisées sucrées et ne cibler que les adultes avec l'emballage et l'étiquetage.

En décembre dernier, Ottawa a dévoilé son projet de règlement qui limite le contenu en alcool des portions individuelles (ou portion unique) de boissons alcoolisées sucrées à un verre standard et demi (1,5), soit un peu plus de 20 grammes d'alcool.

Les Canadiens étaient invités à se prononcer sur ce projet de règlement du 22 décembre dernier au 5 février.

Plusieurs cas d'intoxication graves ont été rapportés dans les médias au cours de la dernière année au Québec. C’est le cas du décès d'Athena Gervais, qui s'était noyée en chutant dans un ruisseau près de son école secondaire après avoir consommé de la boisson FKCD UP.

«Si Santé Canada souhaite éviter d'autres décès tragiques de jeunes, il doit amender son règlement. Sans quoi, on peut craindre qu'il y aura d'autres Athena Gervais. Et cette fois, on ne pourra pas dire que nous ne savions pas», a souligné le directeur général d'Éduc'alcool, Hubert Sacy.

Selon Santé Canada, une personne pesant environ 100 livres qui consomme une canette de Four Loko ou de FCKD UP de 568 ml titrant à 11,9 % d'alcool par volume en moins d'une heure peut se retrouver avec un taux d'alcoolémie de 0,15, soit presque le double de la limite légale pour pouvoir conduire.