/travel/destinations
Navigation

Ces oubliées du Moyen-Orient

Ces oubliées du Moyen-Orient
Photo courtoisie, Gilles Proulx

Coup d'oeil sur cet article

C’est toujours risqué d’aborder une femme, pour quelque prétexte que ce soit, dans un désert où la religion est hautement importante. Tandis que je passais par un village de Bédouins en Égypte en 2012, j’ai constaté que les hommes étaient tous partis. Et les femmes et les filles qui normalement se seraient cachées à notre vue sont sorties pour nous parler. Elles étaient sympathiques et contentes de pouvoir, à l’insu de l’autorité patriarcale, assouvir leur curiosité en échangeant avec la drôle de « bibitte » que j’étais pour elles.

Cette petite famille s’est aussi prêtée au jeu de la photo. J’ai été chanceux.
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Cette petite famille s’est aussi prêtée au jeu de la photo. J’ai été chanceux.

Cette peuplade de durs à cuire a tout pour intimider le voyageur originaire de pays plus douillets. Il faut à tout prix éviter de soutenir le regard d’un Bédouin trop longtemps ou il risque de se fâcher... et vous le saurez ! En cela, les Bédouins rappellent les Touaregs, d’autres nomades du désert. Au cours d’un voyage en Algérie où je passais Noël, de très jeunes hommes, à peine adultes, nous en imposaient par leur prestance.

Elle n’est pas allée jusqu’à montrer son visage, mais le seul fait de poser avec un voyageur était audacieux!
Photo courtoisie, Gilles Proulx
Elle n’est pas allée jusqu’à montrer son visage, mais le seul fait de poser avec un voyageur était audacieux!

Ces Bédouins n’ont pas que des qualités. Certains s’adonnent à la traite d’esclaves, surtout d’enfants ou de femmes qu’ils enlèvent pour les revendre sur les marchés au Mali ou au Niger, exactement comme il y a mille, deux mille ou trois mille ans. Certains qualifient cette nation de « pègre du désert », notamment en raison de sa loi du silence. Ces redoutables hommes d’armes font peur aux policiers, voire aux militaires. En Jordanie en 1970, le roi Hassan II aurait été renversé par un coup d’État si les Bédouins n’avaient pas décidé de le soutenir.

Vie difficile

À la défense de ce peuple brutal, il a eu la vie dure depuis que le quadrillage territorial moderne sédentarise ses membres de force. La plupart de mes idées et connaissances au sujet des nomades du désert me viennent de la lecture du livre autobiographique Je suis né avec du sable dans les yeux de Mano Dayak, qui m’a été chaudement recommandé par mes guides.