/finance/business
Navigation

La majorité des entreprises de 200 employés et plus proposent un régime de retraite au Québec

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – La grande majorité des entreprises comptant plus de 200 travailleurs proposent au minimum un régime de retraite à leurs employés, indique un nouveau rapport de l'Institut de la statistique du Québec (ISQ).

Ainsi, 83,1 % de ces entreprises parrainaient au moins un régime de retraite en 2017 et près de 91,9 % des travailleurs permanents à temps plein en profitaient.

Au privé, ce sont les régimes d'épargne à cotisations déterminées, comme les régimes enregistrés d'épargne-retraite (REER) collectifs qu’on retrouve le plus souvent, soit dans près de 63 % des entreprises.

Dans le secteur public, ce sont toutes les organisations qui offrent au moins un régime de retraite, et c’est souvent celui à prestations déterminées, c’est-à-dire avec une valeur de la rente fixée dès le départ. «Cette valeur dépend du salaire, du nombre d'années de service et de l'âge auquel le participant prend sa retraite», souligne l’ISQ dans son bulletin «Cap sur le travail et la rémunération».

De plus, la quasi-totalité (99,1 %) des employés du public, ainsi que ceux de tous les sous-secteurs du secteur public sont couverts par un régime de retraite.

«Dans le secteur privé, le taux de présence d’un régime de retraite est plus faible que celui estimé dans le secteur public», explique Nathalie Mongeau, auteure du bulletin «Cap sur le travail et la rémunération» de l’ISQ.

Le rapport note que le coût moyen assumé par l’employeur dans les entreprises de plus de 200 employés (et bénéficiant de l’avantage) est plus élevé dans le secteur public que dans le secteur privé .

Tous secteurs confondus, le coût moyen pour l’employeur est plus élevé pour les régimes à prestations déterminées que pour les régimes d’épargne à cotisations déterminées.