/news/society
Navigation

Montréal, deuxième meilleure ville au Canada pour les jeunes travailleurs

Panne électrique
Photo PIerre-Paul Poulin

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL – Montréal est la deuxième meilleure ville au pays pour les jeunes qui veulent travailler, notamment grâce à sa culture entrepreneuriale et à son éducation à un coût abordable, selon une nouvelle étude publiée cette semaine.

Le rapport, réalisé pour la première fois par YouthfulCities Urban Work Index, a classé Edmonton, en Alberta, au sommet de son palmarès comme étant la meilleure des 21 villes au Canada pour les jeunes travailleurs âgés de 15 à 29 ans.

Près de 48 critères ont été établis après avoir consulté 170 jeunes pour aboutir à ces résultats, dont l’éducation, les occasions liées à l'emploi, l’esprit d’entreprise et l’abordabilité de la ville.

Transports trop chers

«Montréal aurait pu avoir la première place du classement, mais pour ça, elle doit rendre son transport plus abordable. Votre ville doit aussi créer plus d’emplois à temps plein pour les jeunes pour s’imposer comme un leader», a affirmé au «24 Heures» Robert Barnard, cofondateur de YouthfulCities.

Selon ce dernier, 20,4 % de la population montréalaise est âgée de 15 à 29 ans. YouthfulCities affirme aussi que 87 % des jeunes Canadiens habitent dans les milieux urbains.

«La plus grande force de Montréal est assurément sa fibre entrepreneuriale. La ville en fait beaucoup pour encourager les jeunes à démarrer leur entreprise. Un autre indicateur fort, c’est l’éducation à faible coût. Par contre, la métropole doit aider les jeunes à avoir un meilleur accès à cette éducation», a soutenu M. Barnard.

Une surprise

«Je ne m’attendais pas à ce qu’Edmonton soit numéro 1. Ça m’a surpris et mes collègues aussi. Par contre, pour Montréal, ça ne me surprend pas du tout», a avoué Christian Bernard, économiste en chef de Montréal International.

«On le voit qu’il y a une très forte croissance d’étudiants internationaux qui viennent à Montréal au cours des dernières années, mais aussi chez les jeunes travailleurs, avec des permis de travail temporaire entre autres. C’est une très bonne nouvelle pour notre ville cette étude», a-t-il ajouté.

«J’ai tout quitté à Vancouver pour venir à Montréal il y a deux semaines. Je me suis trouvé une colocation en deux jours après mon arrivée et j’ai trouvé un emploi au Centre Eaton lundi. Même moi je suis surprise, ça va vite ici», a raconté au Amy Sandhu, âgée de 22 ans.

M. Bernard a aussi affirmé que les travailleurs veulent venir à Montréal principalement pour la qualité de vie et pour les occasions d’emplois.

Les auteurs de l’étude espèrent que les résultats de leur classement inspirent les villes à déployer davantage de ressources pour attirer les jeunes travailleurs. D’après eux, 11,8 % des Canadiens âgés de 15 à 29 ans sont sans emploi.

Palmarès des 21 meilleures villes canadiennes pour les jeunes travailleurs:

  • 1- Edmonton
  • 2- Montréal
  • 3- Ottawa
  • 4- Sudbury
  • 5- Kitchener-Waterloo
  • 6- Hamilton
  • 7- Québec
  • 8- Mississauga
  • 9- Victoria
  • 10- Toronto
  • 11- St. John's
  • 12- Moncton
  • 13- Calgary
  • 14- Kelowna
  • 15- Vancouver
  • 16- Oshawa/Durham
  • 17- Yellowknife
  • 18- Charlottetown
  • 19- Saskatoon
  • 20- Halifax
  • 21- Winnipeg