/sports/fighting
Navigation

L’excellence ou la fin pour Jean Pascal

Jean Pascal
Photo d'archives, Agence QMI Jean Pascal

Coup d'oeil sur cet article

Jean Pascal n’avait pas donné beaucoup de nouvelles depuis sa défaite survenue contre Dmitry Bivol en novembre dernier.

Alors que plusieurs se demandaient si le boxeur pensait accrocher ses gants, ce dernier a plutôt annoncé cette semaine qu’il poursuivrait sa carrière.

D’ailleurs, Pascal ne souhaite pas seulement «poursuivre»; il veut redevenir champion du monde.

«Je connais les champions de ma catégorie. Si le téléphone sonne, je vais répondre et évaluer les options avec mon entraîneur.»

Pas un faire-valoir

L’entraîneur Stéphan Larouche est d’accord pour que son poulain continue de combattre. Cependant, il devra monter dans le ring pour se battre.

«Il va devoir prouver qu’il peut lancer des coups, gagner des rounds et être compétitif. On n’ira pas se battre pour faire bien paraître un adversaire... comme on l’avait fait avec Bivol, par exemple. »

En santé

Les amateurs de boxe qui ne suivent la carrière de Jean Pascal que depuis quelques années ont probablement tendance à penser qu’il a reçu beaucoup de coups et que sa capacité d’encaisser diminue de plus en plus.

Après tout, plusieurs de ses derniers affrontements ont été particulièrement éprouvants sur le plan physique. On n’a qu’à penser à ceux contre Sergey Kovalev (deux fois), Eleider Alvarez et Dmitry Bivol.

Mais le principal intéressé assure qu’il est encore fringant.

«On se rappelle toujours plus de la fin du film. J’avoue que mes derniers combats ont été plus difficiles que mes premiers, mais globalement, je ne suis pas un boxeur qui a encaissé beaucoup de coups à la tête.»