/sports/hockey/canadien
Navigation

Date limite des échanges: protéger le futur chez le Canadien

Coup d'oeil sur cet article

À un peu plus de deux semaines de la date limite des échanges du 25 février dans la LNH, le Canadien n’a pas changé sa philosophie.

Malgré son troisième rang au sein de la division Atlantique et son huitième rang au classement général de la LNH, le CH prône la stabilité. Questionné à savoir s’il aimerait obtenir du renfort d’ici la date butoir, Claude Julien a répété ce qu’il disait il y a quelques jours et il a réitéré les propos de son directeur général Marc Bergevin.

« Si tu regardes le match d’hier, on s’est bien débrouillés, a dit Julien. Il n’y a aucune de raison de croire qu’on ne peut pas continuer de cette façon. Souvent, tu fais des acquisitions pour obtenir plus de profondeur. On sait qu’il y aura des blessés. Au moment où on se parle, j’aime l’équipe que j’ai sous la main. »

« Si on doit continuer avec le même groupe, je n’ai aucun problème, a-t-il enchaîné. Ça revient toujours à la même chose. On ne sacrifiera pas notre futur en donnant de gros choix au repêchage ou de beaux espoirs. »

Mete en hausse

Sans crier victoire trop rapidement, le CH semble avoir déniché un bon partenaire pour jouer à la gauche de Shea Weber en Victor Mete. Le jeune défenseur de 20 ans a offert une autre très bonne prestation contre le gros trio des Jets, celui de Mark Scheifele, Blake Wheeler et Kyle Connor, en terminant sa soirée avec un dossier de +4 avec un temps de jeu supérieur à 21 minutes.

« Victor joue bien, il patine tellement bien, a résumé Weber après le gain face aux Jets. Il a pratiquement marqué sur une échappée et il a obtenu d’autres occasions de marquer. Il utilise sa mobilité et sa rapidité pour contrer les gros attaquants. »

« Je joue maintenant avec lui depuis un bon moment et je sens que nous nous améliorons comme duo, a-t-il poursuivi. Il y a une bonne communication entre nous. Mais il y a toujours moyen de s’améliorer. Même quand ça fait cinq ou six ans que tu joues avec le même défenseur, tu cherches toujours à te parler et à t’améliorer. »

Mete, qui est toujours en quête d’un premier but dans la LNH, a récolté huit passes en 44 matchs. Il se retrouve au deuxième rang chez les joueurs du CH avec un différentiel de +20. Phillip Danault est le meneur à ce chapitre à +22.

À VOIR AUSSI