/finance/pme
Navigation

De Singapour à Saint-Hyacinthe

François-Xavier Robert
Photo Pierre-Paul Poulin François-Xavier Robert, de Quartz Co., fabricant de manteaux pour hommes et femmes à Saint-Hyacinthe.

Coup d'oeil sur cet article

François-Xavier Robert travaillait depuis deux ans à Singapour quand son frère Jean-Philippe lui a fait part de son projet d’acheter une entreprise. Il ne lui a pas fallu longtemps pour décider de plier bagage afin de s’associer à lui dans cette aventure.

En 2015, les deux frères sont devenus propriétaires de Quartz nature, un fabricant de manteaux d’hiver en duvet pour hommes et femmes établi à Saint-Hyacinthe.

François-Xavier renouait ainsi avec l’entrepreneuriat.

« Alors qu’on était étudiants, j’avais fondé avec mon frère une entreprise spécialisée dans la vente d’articles promotionnels. J’ai pris goût aux affaires, je savais que j’y reviendrais un jour », explique celui qui a été consultant en stratégie pour Accenture, une firme de services-conseils en technologie, pendant cinq ans, d’abord à Montréal puis en Asie.

Partir sur des bases solides

Faire l’acquisition d’une entreprise n’est pas une voie souvent empruntée pour se lancer en affaires. Elle présente pourtant plusieurs avantages, selon l’entrepreneur.

« Tout n’est pas à construire. Il y a déjà une équipe en place, une clientèle établie. La machine est bien rodée pour soutenir nos ambitions. C’est plus excitant que de partir de zéro. Le défi, c’est de trouver le financement. »

Élaborer le montage financier a exigé plusieurs mois de travail. Pour y arriver, les Robert ont bénéficié du soutien du Fonds de transfert d’entreprise du Québec qui est venu compléter leur investissement personnel.

Durant le processus, les associés ont fait appel à plusieurs experts, dont des comptables, pour mener la nécessaire vérification diligente, des juristes, des fiscalistes, etc. Rassurés sur la santé financière de l’entreprise et son potentiel de croissance, ils ont finalement conclu une entente avec le vendeur et sont devenus propriétaires au début de 2015.

François-Xavier Robert, qui a géré le tout à distance, a donc quitté Singapour pour atterrir à Montréal en plein blizzard.

« J’ai vécu un choc thermique. Il faisait -20 °C, alors que j’étais habitué à vivre dans une ville où il fait autour de 30 °C. »

Image renouvelée

Composer à nouveau avec l’hiver québécois a été plus difficile pour lui que de s’adapter à sa nouvelle vie d’entrepreneur.

« Le premier mois, on s’est efforcés d’en apprendre le plus possible sur l’entreprise. L’ancien dirigeant a accepté de rester pendant quelque temps pour le transfert de connaissances. »

Rapidement, ils ont mis leur plan de développement en marche. Ils ont adopté un nouveau nom : Quartz nature est ainsi devenue Quartz Co. Ils ont aussi repensé l’identité visuelle de la marque pour la rendre plus actuelle et urbaine en plus de lancer de nouvelles collections plus haut de gamme.

Aujourd’hui, les manteaux Quartz Co. sont vendus dans 280 points de vente répartis dans 20 pays. Plus de 50 % du chiffre d’affaires provient de l’exportation. La PME emploie plus de 100 personnes comparativement à 20 au moment de l’acquisition. Elle fournit également du travail à une centaine de personnes chez ses différents fournisseurs de services de couture au Québec.

La prochaine étape : structurer l’entreprise pour soutenir la croissance. De nouveaux outils et processus seront mis en place. Les Robert veulent également investir dans le personnel.

Gérer en duo leur réussit bien parce qu’ils ont pris soin de bien définir les rôles de chacun. François-Xavier se charge des finances, de la comptabilité, des achats et de la production, alors que Jean-Philippe s’occupe des ventes, du marketing et du développement de produits.

« On a ainsi chacun notre carré de sable. C’est bon d’avoir un associé avec qui on a de la compatibilité et de la complémentarité. »

Son parcours

  • François-Xavier Robert, 31 ans
  • Baccalauréat en génie électrique, École Polytechnique, 2010
  • Consultant en stratégie, Accenture, 2010 à 2015
  • Copropriétaire et PDG de Quartz Co., 2015

Une de nos meilleures décisions

« Avoir implanté un système ERP dans les premiers mois qui ont suivi l’acquisition. L’entreprise était de plus petite taille, le projet a été facile à mener. Il a contribué à nous assurer une croissance saine et organisée par la suite. »


Une de nos pires décisions

« On a été lents à ajouter du personnel malgré la croissance des activités. Gérer tout en restant dans les opérations n’est pas un bon calcul. Il vaut mieux augmenter la masse salariale que d’hypothéquer sa santé. »


Vous avez vécu la même expérience. Écrivez-nous: pmeinc@quebecormedia.com