/travel/destinations
Navigation

Le casse-tête des passeports volés

Le casse-tête des passeports volés
Photo Adobe Stock

Coup d'oeil sur cet article

Il faut bien garder en tête que notre passeport demeure la propriété exclusive du gouvernement du Canada. Sur le site canada.ca, on suggère d’ailleurs fortement d’en prendre grand soin. Malheureusement, il peut arriver qu’en voyage, on soit victime d’un vol. Et c’est là que les ennuis commencent ! Des ennuis qui mettront plus de deux ans à se régler.

1. En cas de vol, il faut déclarer ce dernier auprès de la police du pays et dans l’un des bureaux du gouvernement du Canada (consulat et ambassade).

2. Une partie de ses vacances devra être sacrifiée pour se rendre dans la ville où se situe l’ambassade du Canada. On n’oublie pas de conserver ses factures (taxi, autobus, hôtels, repas, train ou avion) afin de réclamer à son assurance, mais cette dernière ne remboursera pas tous les frais et la facture peut être salée.

3. À l’ambassade, il faut rencontrer un représentant, présenter des preuves d’identité (copie du passeport, permis de conduire ou autre) et le rapport de police, remplir une nouvelle demande de passeport, fournir le nom de deux répondants, au Canada, faire prendre de nouvelles photos sur place et... attendre.

4. Après une attente variant de 2 à 10 jours, on reçoit un passeport blanc qui permet de quitter le pays. Mais attention, ce dernier devra être remplacé dans les 60 jours suivant le retour au pays et il ne sera bon que pour... deux ans !

5. Au moment du renouvellement de ce dernier, il faudra refaire tout le processus. C’est-à-dire qu’il faudra remplir une demande comme s’il s’agissait de notre premier passeport à vie, fournir un certificat de baptême et le nom de répondants nous connaissant depuis 10 ans, leur faire signer tous les documents (photos, papiers d’identité, etc.) et reprendre de nouvelles photos.

6. Au bureau d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, auprès de qui je m’étonnais de cette seconde démarche (déjà faite à l’ambassade), on m’a répondu : « Si une personne a perdu son passeport ou s’est vu délivrer un passeport d’une durée limitée, son cas n’est plus considéré comme simple et il est obligatoire de remplir la demande de passeport ordinaire. »

7. À noter que si le passeport est endommagé, il faudra également présenter une nouvelle demande afin d’éviter de se voir refuser l’entrée aux postes frontaliers, à bord des avions ou subir d’importants retards.


► NOTE : Comme je reçois souvent des questions concernant les passeports, j’ai rassemblé quelques informations que je vous proposerai dans les chroniques des trois prochaines semaines.