/travel/destinations
Navigation

Routes de la Floride: le restaurateur Jocelyn Benny loin de l’hiver

Malgré son coup de cœur pour la Californie, c’est en Floride que le restaurateur québécois échappe à l’hiver.
Photo courtoisie Malgré son coup de cœur pour la Californie, c’est en Floride que le restaurateur québécois échappe à l’hiver.

Coup d'oeil sur cet article

À bord de ses motorisés, Jocelyn Benny, de la célèbre famille des rôtisseries Benny & Co, lui-même propriétaire de cinq restaurants dans la région de Québec, estime avoir parcouru au moins une vingtaine d’États de notre voisin du Sud. Et bien qu’il ait eu un véritable coup de cœur pour la Californie, c’est en Floride, précisément à Margate, au Aztec RV Resort, qu’il a décidé de s’installer avec sa conjointe Ghislaine, pour échapper au froid québécois.

À Aztec, le restaurateur porte plusieurs chapeaux. On dit de lui qu’il est le champion des jeux de poche, un doué du billard et qu’il se débrouille plutôt bien au pickleball. Habile bricoleur, c’est à sa porte que l’on vient frapper quand on a besoin d’outils : « On m’appelle la “Quincaillerie Benny” tellement j’ai d’outils cachés sous mon VR » dit le sympathique homme d’affaires de 69 ans. Mais ne lui demandez pas de cuisiner, car la plupart du temps, le couple préfère aller au restaurant.

Quand on lui demande s’il connaît une bonne rôtisserie en Floride, Jocelyn Benny hésite à répondre : « Bien sincèrement, je n’en connais pas. Il faut dire que le poulet à la broche est un art qu’il faut bien maîtriser. Pour l’instant, notre mission est de continuer à prendre de l’expansion au Québec, et peut-être qu’un jour, qui sait, la relève familiale qui s’active déjà au sein de l’entreprise pour en assurer la pérennité, pourrait ouvrir un premier restaurant en Floride ? »

Ave Maria

L’église domine la ville d’Ave Maria.
Photo courtoisie
L’église domine la ville d’Ave Maria.

En Floride, j’aime bien faire des excursions à moto, dont la visite de la ville d’Ave Maria, à environ une demi-heure de Naples. C’est une ville universitaire, au milieu de nulle part, fondée en 2005 par entre autres, Tom Monaghan, l’ancien propriétaire de la chaîne Domino’s Pizza. L’attraction de la ville est son immense église et son impressionnante architecture. S’y retrouvent également l’université catholique Ave Maria, plusieurs boutiques et de multiples restaurants.

First United Methodist Church of Boca Raton

À la Methodist Church de Boca Raton, la tradition de Pâques est de libérer un papillon.
Photo courtoisie
À la Methodist Church de Boca Raton, la tradition de Pâques est de libérer un papillon.

À Pâques, notre tradition est de participer à la messe de la Methodist Church de Boca Raton. Après la célébration, tous se réunissent à l’extérieur pour participer au « annual butterflies release ». On nous remet une petite enveloppe blanche qu’il faut ouvrir délicatement pour libérer le petit papillon multicolore qui s’y trouve. Un moment magique qui plaît beaucoup aux enfants ! Puis, on se dirige ensuite à la belle plage de Boca Raton pour pique-niquer !

Capriccio’s Ristorante

Malgré son coup de cœur pour la Californie, c’est en Floride que le restaurateur québécois échappe à l’hiver.
Photo instagram, cappricio_restaurant

 

Pour des recettes italiennes authentiques et savoureuses, je choisis le Capriccio’s Ristorante à Pembrokes Pines. Je m’amuse souvent à dire que le patron ressemble au personnage de Michael dans Le Parrain. Il est très sympathique, accueillant et en plus, il chante et joue de l’accordéon et du piano ! L’atmosphère est toujours à la fête au Capriccio’s et les gens en profitent pour danser. Le restaurant comprend deux salles, l’une plutôt moderne et l’autre plus rustique à l’image des vieux restaurants italiens typiques. C’est notre grand coup de cœur et en plus, à chacune de nos visites, nous sommes reçus comme si nous étions des membres de la famille.

SanTo’s Modern American Buffet & Sush

La décoration épurée du Santo’s Modern American Buffet & Sushi rapelle celle des restos New Yorkais.
Photo courtoisie, Marie Poupart
La décoration épurée du Santo’s Modern American Buffet & Sushi rapelle celle des restos New Yorkais.

Les gens ont parfois tendance à bouder les buffets à volonté mais ne faites pas l’erreur de ne pas essayer ceux du Santo’s, à Coconut Creek. Pour une somme d’environ 25 $, vous aurez droit aux meilleurs sushis en ville, en plus de goûter à d’excellents fruits et mer dont une grande variété d’huîtres sur glace. Les amateurs de rôti de bœuf seront également servis. La décoration contemporaine qui rappelle les restos de New York est aussi fort agréable. L’endroit est vaste et parfait pour accueillir les enfants qui ont besoin de bouger ! Pour ceux qui doutent de la propreté de ces buffets, sachez que celui-ci est d’une propreté irréprochable. Étant moi-même restaurateur, c’est le premier critère que j’observe au restaurant. Le Saito’s Japanese Steakhouse à Coconut Creek est une autre adresse à retenir. C’est toujours un plaisir, car c’est tout un numéro qu’offrent les cuisiniers qui préparent, sur une grande plaque, de façon spectaculaire, le repas commandé.

Tijuana Taxi Co Restaurant

Une décoration inusitée vous attend au Tijuana Taxi Co.
Photo courtoisie
Une décoration inusitée vous attend au Tijuana Taxi Co.

Le restaurant mexicain Tijuana Taxi Co est un autre incontournable. Dès notre arrivée, on nous sert des nachos chauds avec une salsa du tonnerre, gracieuseté de la maison ! Tout est bon, surtout leurs fajitas et leurs côtes levées servies avec de grosses frites. La décoration est unique avec ses immenses bouteilles de tabasco dans la salle à manger ! Et que dire de l’automate mexicain qui joue de la guitare ! Plutôt amusant !

Les tarifs sont très abordables, on s’en sort facilement pour moins de 30 $ pour deux !


► Pour en savoir plus, suivez notre collaboratrice Marie Poupart sur Facebook