/sports/soccer/impact
Navigation

Le plan de Saputo

Le plan de Saputo
Photo d'archives Agence QMI, Mario Beauregard

Coup d'oeil sur cet article

Patrick Leduc a une bonne tête de soccer, c’est pourquoi Joey Saputo l’a contacté l’automne dernier pour discuter avec lui et pour lui exposer sa vision.

« Il ne m’a pas tout de suite dit qu’il y avait un rôle [pour moi] sur lequel il travaillait. Il est allé directement au but une fois qu’il m’a présenté l’ensemble de sa vision. »

L’ancien arrière n’a pas été particulièrement surpris de cette offre parce que des signes pointaient dans cette direction.

« Il avait fait sa rencontre avec les médias en octobre et je me souviens d’être sorti de là en me disant qu’il se posait beaucoup de questions et j’avais l’impression qu’il avait vraiment la volonté d’affronter tous ces défis en les prenant un par un.

« J’ai senti que notre première conversation était la suite de ça. »

Courte réflexion

Pas besoin de dire que Leduc, qui est tatoué bleu-blanc-noir, n’a pas eu à réfléchir trop longtemps avant d’accepter l’offre du propriétaire.

« Il m’a présenté le rôle, j’ai pris le temps d’y réfléchir, mais je me voyais bien dans plusieurs des cases qu’il me présentait. Après discussions, ça n’a pas été long. »

Mais il était important pour lui de bien faire les choses, une question de respect.

« J’ai discuté avec ma famille, j’ai pris la peine de discuter avec RDS, qui m’a super bien traité et qui a été un tremplin dans ma carrière professionnelle.

« Je ne voulais pas qu’on sente que j’abandonne quelque chose, j’ai été capable de terminer mon mandat et ça m’a fait du bien de pouvoir boucler la boucle et de pouvoir dire à Joey que je serais avec lui à 100 %. »

Moment charnière

Le coup de fil de Saputo est en quelque sorte un moment charnière pour Leduc.

« Dès qu’il m’a appelé, j’ai senti que c’était un moment où j’avais envie de jouer un rôle à l’Impact. Dans ma réflexion, j’ai pensé à ce que j’ai fait dans les dernières années et où je m’en allais avec ça.

« J’ai eu des étapes dans ma carrière qui m’ont donné une expérience intéressante pour revenir à l’Impact avec un bagage utile.»