/news/society
Navigation

Le fédéral met des propriétés jugées excédentaires sur le marché pour encourager la création de logements abordables

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | Trois immeubles à logement de Montréal et Sherbrooke, propriété du gouvernement fédéral, ont été mis en vente dans le cadre d’un programme visant à créer de nouveaux logements abordables.

Les promoteurs intéressés ont jusqu’au 12 avril pour soumettre leurs propositions d’achat et de réfection de ces immeubles, dont un est un immeuble de trois étages comprenant 18 logements, situé dans l’arrondissement montréalais de Montréal-Nord. Les deux autres, qui comprennent chacun six logements, sont situés à côté du parc du Mont-Bellevue, à Sherbrooke.

La vente et la transformation de ces propriétés fédérales – acquises à la suite de reprises de finance – se déroulent dans le cadre du programme «Initiative des terrains fédéraux» qui bénéficie d’un budget de 200 millions $ sur 10 ans «pour soutenir le transfert à bas prix ou nul de propriétés fédérales excédentaires à des promoteurs admissibles».

Le programme, qui met à contribution divers ministères, est piloté par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL).

Les promoteurs intéressés doivent présenter des plans d’aménagement d’«un ensemble de logements abordables» pour les propriétés qu’ils visent. «Les propositions sont évaluées en fonction de l’accessibilité, de l’abordabilité, de l’efficacité environnementale et des besoins de la collectivité», peut-on lire sur le site de la SCHL.

«La demande gagnante est choisie et la propriété est vendue à coût réduit ou nul, précise l’agence fédérale. Ce coût est déterminé en fonction des résultats sociaux de l’ensemble proposé, de l’expérience des promoteurs et des ensembles proposés.»

Les logements abordables ainsi créés devront être maintenus pendant au moins 25 ans.

Lundi, des appels d’offres ont été lancés pour trois autres propriétés fédérales jugées excédentaires dans le cadre de ce programme, en Ontario, ainsi qu’à Terre-Neuve-et-Labrador.

Au terme du processus de cession de ces propriétés dans les trois provinces, le fédéral estime que son initiative aura permis de créer ou de conserver au moins 257 logements.