/news/transports
Navigation

Des vols à rabais prévus vers New York et la Floride depuis l'aéroport de Saint-Hubert

Coup d'oeil sur cet article

LONGUEUIL | La compagnie de vols à rabais canadienne Jetlines a annoncé mardi son intention de s’installer à l’aéroport de Saint-Hubert pour offrir des vols directs en direction de plusieurs villes québécoises, de même que certaines destinations populaires des États-Unis comme la Floride et New York. 

En novembre dernier, la compagnie à rabais affirmait déjà vouloir offrir des vols depuis l’aéroport de Saint-Hubert à Longueuil dès 2020, sans préciser la nature des liaisons proposées. 

L’aéroport régional a récemment modernisé sa piste, désormais conçue pour accueillir les Boeing 737 et les Airbus A220/320 de compagnies aériennes comme Jetlines. Un nouveau terminal pour les voyageurs est également dans les plans. 

«Nous appuyons entièrement la vision de l’aéroport de construire un aéroport secondaire à faibles coûts pour la région de Montréal, et nous sommes impatients de proposer des tarifs extrêmement bas à nos passagers», a laissé entendre le PDG de Jetlines Javier Suarez. 

Les autorités de l’aéroport devront cependant obtenir le feu vert d’Ottawa pour que ce projet se réalise, notamment en ce qui concerne les services de douanes et d'immigration, obligatoires pour offrir des vols transfrontaliers. 

«Cette annonce justifie manifestement notre demande d'assistance auprès du ministre Garneau concernant les services de l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA) et la nécessité de réexaminer les accords gouvernementaux signés il y a des décennies qui limitent actuellement notre accès à ces marchés», a plaidé dans un communiqué Jane Foyle, directrice générale de DASH-L, l'organisation à but non lucratif qui gère l'aéroport. 

Si l'aéroport obtient les autorisations nécessaires, Jetlines s’ajoutera aux compagnies Cargair, Pascan, Chrono Aviation, Air Médic et Nolinor Aviation, qui opèrent déjà depuis Saint-Hubert. 

En s’alliant à Jetlines, l’aéroport de Saint-Hubert pourrait couper l’herbe sous le pied d’aéroports régionaux américains habitués de récolter une partie de la clientèle québécoise, nommément ceux de Plattsburgh et de Burlington. 

«La Floride est une destination de prédilection pour les Québécoises et les Québécois. Ce nouveau service nous aidera à rapatrier l'exode des Canadiennes et des Canadiens qui se rendent aux États-Unis pour voler à partir d'aéroports frontaliers», a précisé Jane Foyle.